jeudi 19 mai 2022

Manifestation contre la France, les Transformateurs se désolidarisent

Mai 14, 2022

La coalition des organisations de la société civile Wakit Tama a organisé ce samedi à N’Djamena et les autres grandes villes du pays une marche pacifique contre l’ingérence de la France, l’ex puissance colonisatrice au Tchad. Le parti d’opposition Les transformateurs, allier principal de Wakit Tama n’a pas participé à cette marche. Le désistement du Parti de Dr Masra Succès est interprété de différentes manières par les intellectuels et leaders de la société civile. Reportage. 

Le parti d’opposition Les Transformateurs a désisté à la marche pacifique organisée par la coalition Wakit Tama contre l’ingérence de la politique française au Tchad. Pour justifier son désistement à la marche, le parti explique que sa vision qui est de construire dans l’audace, un Tchad de justice et de fraternité pour tous les Tchadiens ne cadre pas avec une telle attitude. Dans un communiqué sans signature, des individus appellent à des manifestations sur fond d’indexation ethnique, tribale et xénophobe. Selon le parti, l’ennemi n’est ni une ethnie, ni une communauté et moins encore un pays quelconque. Mais  les ennemis des Tchadiens sont l’injustice et la misère dans laquelle les Tchadiens croupissent.

Pour le coordonnateur de Wakit Tama, Max Loalngar, c’est un malentendu. Il souligne qu’au-delà des divergences, il faut faire un diagnostic clair de la situation politique pour attaquer le problème à la racine. « Nous sommes une organisation collégiale de telle sorte qu’il n’y a pas un document ou quelque chose qui soit sortie sans que les Transformateurs ne soient au courant », précise Me Max Loalngar. Il explique que le parti Les Transformateurs a une place importante dans leur assemblée générale (AG).

Au sujet de la marche contre la présence française au Tchad, le coordonnateur ajoute aussi qu’il y a plusieurs partisans du parti les Transformateurs qui ont participé. Il soutient que Wakit Tama se focalise sur les intérêts des Tchadiens et en tant qu’organisation de la société civile, ils ne font pas de calcul politique, ils ne font que répercuter ce que veulent les Tchadiens, leurs exigences et leurs inquiétudes.

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse