dimanche 22 mai 2022

Ati : la présence de l’armée française crée la polémique

Mai 12, 2022

La présence de l’armée française à Ati, la capitale provinciale du Batha intrigue certains intellectuels et leaders de la société civile tchadienne. Ils craignent la création d’une nouvelle base militaire française dans le centre du pays. Mais l’ambassade de la France au Tchad dément le redéploiement de l’armée et l’implantation d’une nouvelle base militaire au Tchad. Reportage.   

La France compte environ 4500 militaires répartis dans 3 bases militaires qui sont à N’Djamena, Abéché dans l’Est du pays et à Faya, dans le Nord. Mais la présence de quelques militaires français à Ati dans le centre du pays crée la polémique. Cette présence a été dénoncée par la plateforme de la société civile Wakit Tama qui craint la création d’une nouvelle base militaire française dans le pays.

L’ambassade de France au Tchad dément l’information. Le gouvernement tchadien par le biais de son ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Abderrahmane Koulamallah nie l’existence d’un nouvel accord militaire avec le gouvernement français. Il affirme que l’accord militaire entre le Tchad et la France existe depuis l’indépendance sous la gouverne du premier président François Ngarta Tombalbaye.

Pour le coordonnateur des associations de la société civile du Batha Ali Mamadia, la présence permanente de l’armée française à Ati n’est pas encore confirmée. Selon lui, le séjour des militaires français à Ati serait dû à une panne de leur avion qui a fait un atterrissage forcé.  M. Mamadia dit avoir demandé aux militaires français les raisons de leur présence. Il estime que si l’armée française devait s’implanter au Batha, il faudrait demander l’avis de la communauté.

Pour le maire de la ville D’Ati, Abakar Moussa Kaidallah, ce n’est pas nouveau que dans la zone en question, les avions de l’armée française et tchadienne ont l’habitude de s’entraîner. « La zone d’Ati est plate et c’est depuis des années que l’armée française s’entraîne. Elle fait des exercices ». Le maire soutient que les militaires français sont là pour garder leur avion en réparation. Il affirme que les militaires français ont réuni les autorités de la ville pour leur expliquer cette présence. Il ajoute que beaucoup de gens font de la spéculation en disant que l’armée française est dans la zone pour chercher de l’or. Ce qui est faux, dit le Maire.

Dans son analyse, le Pr Ahmat Mahamat Hassan affirme que sous couvert de la sécurité, il y aurait une exploitation ou exploration minière qui ne dit pas son nom. Il explique que ce sont les mêmes phénomènes qui se sont déroulés au Mali et au Niger Et l’armée française met toujours la sécurité au-devant pour piller le sous-sol africain. Au sujet du démenti de l’ambassadeur de la France au Tchad, le Pr soutient que c’est normal, celui-ci nie parce qu’il n’y a pas de base française à Ati mais c'est couverts par les accords secrets de coopération. Il affirme que légalement l’ambassadeur a raison. Pour la panne technique de l’avion, l’enseignant-chercheur est formel, « c’est juste une couverture pour faire autre chose et que les entraînements des soldats français dans la zone n’est qu’une diversion, les vraies raisons sont ailleurs ».

Jules Doukoundjé
Ousmane Bello Daoudou

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse