dimanche 22 mai 2022

Un festival reggae pour fêter Bob Marley

Mai 12, 2022

Le monde célèbre ce 11 mai la mort du reggaeman mondial Robert Nesta Marley connu sous le nom Bob Marley. Pour donner un cachet particulier à cette célébration, celui qui suit ses pas, Achille Baldal, est rentré au pays pour organiser un festival du Reggae, le premier du genre. Le festival se déroule du 11 au 15 mai 2022 à l’espace Talino Manu à Moursal dans la commune du 6e arrondissement. L’initiateur de ce festival Achille Baldal nous parle de l’objectif qu’il veut atteindre. Reportage

« Notre rôle consiste à réconcilier notre peuple. Fraternité matin, on doit être uni, on est tous des frères. Uni par le même sang, il faut qu’on laisse cette histoire de politique, de division à côté. On est obligé de vivre ensemble et puis essayer de porter le pays à l’échelle internationale. C’est ça qui nous intéresse ». C’est la motivation de l’artiste Achille Baldal à travers l’organisation de ce festival.

Pour donner de la couleur au mouvement rastafari et aider dans l’atteinte de ses objectifs, Achille Baldal a invité des artistes reggaeman du Burkina Faso, de la Côte-d’Ivoire et du Cameroun. En plus de ceux-là, il sera accompagné aussi par quelques artistes tchadiens. Pour Achille Baldal, les reggaeman doivent fêter quand même l’anniversaire de leur King Marley. Il est fêté partout dans le monde, mais pourquoi pas au Tchad ? Il ajoute qu’ils ont des messages à envoyer au public à travers ce festival. « Il y a une crise qui sévit actuellement au Tchad donc on apporte notre pierre à l’édifice de la nation. Le reggae c’est la musique des pauvres, des gens qui souffrent. Donc l’œil, l’oreille et la bouche du peuple tchadien. J’essaye de dénoncer les tares de la société. Quand ça ne marche pas, je joue le rôle d’un arbitre et je siffle le hors-jeu », précise-t-il.

Le festival se déroule du 11 mai au 15 mai prochain avec l’ouverture des stands et une entrée libre pour le public. Achille Baldal se définit comme reggæman tchadien et vit depuis 2002 aux USA. Très engagé, il s’est construit une réputation grâce à ses textes. Pour la petite histoire, Robert Nesta Marley à l’état civil, est le père du reggae moderne qu’on fête sa mort ce 11 mai. Auteur-compositeur-interprète et musicien, Bob Marley est considéré comme celui qui a permis à la musique jamaïcaine et au mouvement rastafari  de connaître une audience planétaire. Au cours de sa carrière, Bob Marley est considéré comme un symbole mondial de la culture et de l’identité jamaïcaine, tout en plaidant également pour le panafricanisme , le tiers monde et la réduction des inégalités et de la misère. Il est mort de suite de cancer généralisé le 11 amis 1981 à Miami à l’âge de 36 ans.

Kouladoum Mireille Modestine     

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse