jeudi 19 mai 2022

L’université de N’Djamena a 50 ans

Mai 05, 2022

L’université de N’Djamena fête ses 50 ce mercredi 04 mai 2022. Une cérémonie de lancement officiel des activités s’est déroulée ce matin à la faculté de médecine. La célébration du cinquantenaire est placée sous le thème « De l’université du Tchad à l’université de N’Djamena, 50 ans au service de la société ». C’est le Premier ministre Pahimi Padacké Albert qui a représenté le président du Conseil Militaire de Transition à cette cérémonie. Reportage.

Les étudiants des différentes facultés de N’Djamena, les enseignants-chercheurs du Tchad, ceux du Cameroun, de la Guinée, du Sénégal et du Soudan ont rehaussé de leur présence cette cérémonie. La cérémonie de célébration de ces 50 ans a commencé avec la projection d’un documentaire court métrage de 6 min qui retrace la vie de l’université du Tchad à celle de N’Djamena. Le président du comité d’organisation Malloum Sultan affirme dans son discours que la commémoration du cinquantenaire est une occasion pour faire le bilan et voir comment l’université de N’Djamena doit jouer pleinement son rôle dans le développement du pays. Il a ensuite donné le programme des activités relatif à cette célébration qui s’étale sur 6 jours. « Nous aurons un colloque scientifique sur différents thèmes à savoir les enjeux de l’enseignement supérieur dans la mise en place des institutions publiques, les outils de gouvernance pour une université citoyenne entre autres. Nous aurons des manifestations culturelles et sportives pour bien agrémenter le cinquantenaire », a-t-il expliqué.

Le président de l’université de N’Djamena professeur Mahamat Saleh Daoussa Haggar, lui parle des avancées qu’a connu l’université de N’Djamena de 1971 à nos jours sur le plan des infrastructures et des ressources humaines. De quatre facultés au départ, l’université de N’Djamena compte aujourd’hui 07 facultés reparties sur quatre sites. L’université compte également 600 enseignants-chercheurs, dont 12 professeurs titulaires, 49 maîtres de conférences, 175 maîtres-assistants et 364 assistants d’université. Elle a aussi connu 18 recteurs et un président d’université, ajoute-t-il. Après 50 ans d’existence, de gouvernance, de formation, de recherche de consultance et d’expertise, professeur Mahamat Saleh Daoussa Haggar fait le décompte de ce qui a été fait et ce qui aurait pu être fait en termes de réalisations. « Nous avons mis à la disposition de l’administration tchadienne et de la sous-région, des ressources humaines aussi bien qualifiées que diversifiées ; l’inscription massive des enseignants-chercheurs sur les différentes listes d’aptitudes au CAMES n’est pas à perdre de vue et la diversification des accords de coopération interuniversitaire et internationale avec les universités étrangères sont entre autres nos modestes réalisations», a-t-il souligné

Le Premier ministre de transition Pahimi Padacké Albert représentant le président du Conseil Militaire de Transition a dit que l’université de N’Djamena doit continuer à améliorer ses prestations et à diversifier ses offres de formation. Il n’a perdu de vue les nombreux défis que doit relever l’université de N’Djamena. « Les défis de l’élasticité du calendrier académique, de la vétusté des infrastructures pédagogiques et de recherche existantes sont à relever. Il y a aussi la carence des équipements de laboratoires, des centres de recherche et tout ce qui freine l’excellence », a-t-il indiqué. Pahimi Padacké Albert demande en outre à l’université de continuer à jouer son rôle de locomotive en innovation de recherche et de formation. Car selon lui, l’université doit chercher constamment à élever le niveau d’excellence, d’exigence et aider à construire un Tchad meilleur, riche de promesses et d’espoir partager pour et par ses enfants.

La cérémonie a pris fin avec la visite des stands par les officiels. Les différentes facultés de l’université de N’Djamena sont représentées dans ces stands. Chaque faculté expose ses œuvres qu’est la soutenance des thèses, du master, des ouvrages écrit par les enseignants de ces différentes facultés.

Pour mémoire, l’université du Tchad est créée par ordonnance N° 26/PR/71 du 27 décembre 1971. Elle est devenue par la suite université de N’Djamena par loi N° 006/PR/94 du 17 janvier 1994.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse