dimanche 22 mai 2022

Forum des droits de l’homme : Le ministre Alhabo promet d’améliorer les conditions

Avr 29, 2022

Après trois jours des travaux au cours du forum national sur les droits de l’homme sur le thème « intégrer la dimension des droits de l’homme dans le processus de transition ». Les participants qui sont composés de 8 groupes thématiques ont formulé des recommandations. Celles-ci s’adressent au gouvernement de transition, à la commission nationale des droits de l’homme, aux organisations de la société civile, et au haut-commissariat des droits de l’homme des Nations unies, mais aussi aux partenaires techniques et financiers. Reportage.

Le Tchad est l’un des pays où la violation des droits humains est une monnaie courante. Pour trouver des voies et moyens pour mettre fin à ces violations, le ministère de la justice, garde des Sceaux, chargé des droits humains, avec l’appui de ses partenaires, a organisé le deuxième forum national sur les droits de l’homme au Tchad. Plusieurs organisations de défenseurs des droits humains, de la société civile et les partenaires ont épluché de fond en comble 8 thèmes sur les sujets de la violation de ces droits au Tchad. Ils ont proposé des recommandations. Le rapporteur de ce forum a présenté les principaux axes de recommandations qui sont :

D’abord au gouvernement de la transition, les participants suggèrent d’adopter une politique nationale en matière des droits de l’homme, rédiger, finaliser et fournir les ressources suffisantes pour mettre en œuvre un plan d’action nationale pour les droits de l’homme. Il est aussi demandé d’une manière particulière de mettre en place un mécanisme national du gouvernement, des organisations de la société civile et des partenaires, des suivis de mis en œuvre des recommandations sur les droits de l’homme. Les participants ont aussi demandé de mettre en place un comité de relecture de la loi portant réglementation de l’exercice du droit de grève dans les services publics au Tchad. Le rapporteur de ce forum a présenté les recommandations des huit groupes qui ont fait des propositions que le ministre de la justice, garde des Sceaux, chargé des droits humains a promis de transmettre à qui de droit.

Lors de la cérémonie de clôture, M.  Ahmat Mahamat Alhabo affirme qu’il est satisfait des résultats issus des travaux. Il s’engage à transmettre les recommandations aux autorités de la transition, mais aussi de faire le suivi afin qu’elles soient prises en considération pour faire l’objet de débat au dialogue national. M.  Alhabo précise que la différence entre le premier forum et celui-ci réside dans la mise en place d’un comité chargé de suivi et évaluation des recommandations. Selon lui, c’est un mécanisme important, une sorte de plus-value dans la quête permanente du respect des libertés fondamentales. Il promet d’œuvrer pour l’amélioration des droits de l’homme au Tchad.

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse