vendredi 1 juillet 2022

Préparatifs fête du ramadan: ambiance au marché à mil

Avr 28, 2022

La fête marquant la fin du mois de ramadan s’approche à grands pas. Les différents marchés de la capitale sont bondés de monde qui fait les achats de différents produits alimentaires et non alimentaires indispensables à la fête. Les fidèles musulmans s’activent dans les moindres détails pour rendre la fête belle. Nous nous sommes rendus au marché à mil situé dans la commune du 2e arrondissement. Reportage

Le marché à mil a changé de visage. Ce changement est dû à l’occupation provisoire des alentours et des allées du marché par les marchands qui vendent certains produits utiles pour la fête. L’occupation de ces allées a rendu difficile la circulation sur cet axe qui quitte la bourse du travail vers la grande mosquée. Les vendeurs, acheteurs, motocyclistes et automobilistes se disputent le passage. Sur les étals on trouve du tout : des bonbons, de petites assiettes, de petits plateaux des lunettes, les boucles d’oreilles et les bracelets, etc. Bref, tout ce qui constitue les petits cadeaux à offrir aux petits garçons et filles. Les vendeurs ambulants et ceux assis, hélant les passants avec  quelques mots gentils pour attirer leur attention.

Parmi ces vendeurs se trouve Mme Dada Geneviève. Elle est coiffeuse de formation. Elle est devenue vendeuse de bijoux par circonstance. Pour elle, c’est le moment où jamais de se faire un peu d’argent malgré que les affaires ne tournent pas comme elle le voudrait. « On trouve de la clientèle, mais elle veut qu’on lui vende des articles à bas prix. Cela ne peut pas nous arranger si c’est le cas. Nous voulons faire de bénéfice nous aussi », a-t-elle lancé. Abakar Souleymane lui, vend les voiles pour les filles. Il trouve son compte dans cette affaire et espère encore plus dans les jours qui restent. Je peux vendre 15 à 20 voiles par jour depuis que je me suis installé dans les allées du marché, c’est mieux que rien, a-t-il ajouté.

D’un côté les vendeurs parlent des acheteurs qui veulent les articles à moindre coût, de l’autre côté les acheteurs se plaignent du prix des articles qu’ils trouvent exorbitant. Madame Fatimé Haroun est venue chercher les habits pour ses trois enfants. Elle trouve les prix des habits des filles plus chers que celui des garçons. Mais comme tous les membres de la famille doivent se faire beaux et présentables le jour de la fête, madame Fatimé se grouille pour assurer le nécessaire. « Je dois faire de cadeaux à mes enfants, mais là suis coincé par le prix des habits qui a grimpé. Je suis tout de même obligé de m’arranger pour que tous les enfants soient satisfaits le jour de la fête», a-t-elle confié. Tellement il y a une foule dans les marchés, que les voleurs se fondent dans cette affluence pour les téléphones et les portes-monnaies des femmes. Une femme a été victime de vol de son porte-monnaie contenant son téléphone et son argent.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse