jeudi 19 mai 2022

Projet sur la base des données de la société civile

Avr 12, 2022

Le Projet d’appui à la société civile (PASOC) a commandité une expertise en vue de mettre en place une base de données géoréférencée accessible à toutes les organisations de la société civile (OSC). Cette base des données permettra aux organisations de la société civile tchadienne et d’autres acteurs cibles d’être en possession des informations sur la vie et l’action des OSC. Reportage.

Les Organisations de la société civile du Tchad vont désormais avoir une base des données référencées. Cette nouvelle expérience va permettre de porter à la connaissance des OSC et des plateformes d’OSC l’information relative à la mise en place et la valorisation d’une base de données géoréférencée sur les OSC et leurs partenaires. Plusieurs leaders des organisations de la société civile se sont réunis ce mardi pour discuter et s’approprier de ce nouveau projet.

Pour le coordonnateur du PASOC, Bakhit Youssouf Idriss, c’est un long processus qui a conduit à la réalisation de ce projet. Selon lui, la base des données est identifiée en tant qu’activité phare qui vise à la pérennisation des acquis du projet, mais également à la restructuration des organisations de la société civile et à la condition de suivi des activités de la société civile tchadienne. Le coordonnateur du PASOC souligne que la base des données permettra d’avoir toutes les OSC par thématique et par zone d’intervention sur l’ensemble du territoire national. Cela permet également d’avoir accès aux partenaires et d’identifier facilement les acteurs des OSC. Il ajoute que cela va faciliter le développement local et vient compléter les efforts fournis dans la création du centre de documentation de la société civile dans 9 chefs-lieux des provinces qui sont opérationnels. Bakhit Youssouf Idriss ajoute que ce projet constitue aussi un axe de pérennité des acquis du projet.

Abondant dans le même sens, le Secrétaire général (SG) du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Hamid Guerdi Moukou, précise que le PASSOC a pour objectif de contribuer à l’enracinement de la démocratie, de la culture du dialogue et de la paix au Tchad, à travers une participation effective des OSC. Le SG estime aussi que cette institution publique contribue à faire de la société civile tchadienne un partenaire responsable, crédible, informé et compétent de la vie économique et sociale du pays afin d’accroître la participation citoyenne dans le processus de prise de décisions au niveau local et national. Selon lui, à travers ce projet qui prend en compte les préoccupations majeures et légitimes des OSC, le Tchad et son partenaire principal l’Union européenne ont marqué leur engagement à impliquer la société civile dans les dialogues politiques et le processus de développement. Hamid Guerdi Moukou indique qu’une étude participative de diagnostic sur l’offre de formation aux OSC a permis de tirer plusieurs enseignements. Selon lui, c’est contribuer à relever ce défi que le PASOC a commandité cette expertise en vue de mettre en place une base de données géoréférencée accessible aux différentes parties. Il explique que l’approche méthodologique proposée impose une compréhension mutuelle de la conception et de l’utilisation de la base des données par les parties, d’où l’intérêt de la rencontre d’information.

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse