dimanche 22 mai 2022

Justice, les audiences reprennent timidement

Avr 12, 2022

Entré en grève il y a  3 semaines  les magistrats du Tchad ont décidé de reprendre avec les activités ce lundi  suite à une assemblée générale ténue le vendredi 8 avril 2022. Ialtchad est allé constater cette reprise. Reportage.

10h00. Palais de Justice de la capitale tchadienne, N’Djamena. L’ambiance d’avant la grève a repris même si c’est encore balbutiant. Des nombreux détenus sont déférés de différents commissariats et brigades,  les uns sont écoutés par les substituts, les autres sont en attente, gardés par les forces de sécurité. La cour est envahie par les justiciables qui font de vas et vient dossiers en mains pour se situer sur leurs sorts.

Me  Lokouldé Francis avocat affirme, « je  viens de sortir d’une audience de la deuxième chambre civile de la cour d’appel donc cela confirme que la reprise est effective. »  Selon Me Crossus Kodjimadji Dingamnayel «  la reprise a été ordonné pour ce lundi 11 avril, mais apparemment elle est molle, il faudra que les magistrats, les greffiers, coordonnent les choses pour que tout aille normalement, il n’y a qu’une seule audience pour le moment ». Selon lui, ça évolue un peu, c’est le parquet d’instance. Les inculpés sont déférés à répétition, les plaintes qui sont déjà enregistrées sont en train d’être orientés chez le procureur pour les instructions et des orientations. Sinon au tribunal de travail, le tribunal de commerce il n’y a rien et même devant les autres juridictions il n’y a quasiment rien. On espère que d’ici demain tout pourra  reprendre comme avant parce qu’en Cour d’Appel il y a deux ou trois rôles qui sont affichés au panneau d’affichage. Me Christelle a à son tour dit aussi que : «  la reprise n’est pas effective habituellement plusieurs audiences se tiennent. Audience correctionnelle, audience civile et audience sociale, mais c’est une seule audience de la cour d’appel qui se tient et les avocats, les justiciables n’étaient pas informer du rôle qui était sorti le vendredi on a fait que dispatcher les dossiers il n’y a pas d’avocats pour plaider il n’y a pas des justiciables, on fait que renvoyer les dossiers donc il faut attendre les jours à venir pour confirmer que la reprise est effective. »

Par contre le juge du siège préside de la troisième chambre civile du Tribunal de Grande Instance Mahamat Al Amine  Abdoulmadjid dit que «  la reprise est effective c’est une décision de l’assemblée générale. On a décidé unanimement d’aller ouvrir les tribunaux et travailler pour un mois donc on a commencé à travailler. »

Pour les justiciables Mme Fatimé Malloum s’exprime. « Mon fils était arrêté il  y a 10 jours aujourd’hui sans suite nous sommes arrivées, mais on ne comprend rien. Mon souhait est que tout revient en ordre pour que mon fils soit situé et libéré ».

Moussa Tahir « Les juges sont corrompus et ne veulent pas  accepter cette réalité. Les gens commettent des fautes au lieu de les punir ils ne font pas et ce sont eux qui s’énervent jusqu’à  aller en grève. Pourquoi ? Les juges doivent prendre  leurs responsabilités et travailler normalement pour que justice soit faite et que toute personne ait son droit en tant que citoyen tchadien ».

Ousmane Bello Daoudou
Haoua Adoum Ibeth

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse