jeudi 19 mai 2022

« Vaccination contre la rougeole : le district sud peut atteindre ses objectifs », Labe Madjimbaye

Avr 09, 2022

Plusieurs enfants ont été vaccinés contre la rougeole dans le district sanitaire sud. Pour lutter contre la rougeole qui sévit dans la ville de N’Djamena, les autorités sanitaires ont lancé une campagne de vaccination contre cette maladie pour les enfants de 0 mois à Cinq ans. Partout dans les cinq districts sanitaires, la mobilisation est de taille. Reportage.

Sur les 116.400 enfants concernés dans le district sanitaire sud, 37.948 ont déjà été vaccinés.  Pour lutter contre la rougeole qui sévit dans la province de N’Djamena, la délégation provinciale de la santé publique et de la solidarité nationale avait lancé le cinq avril dernier une campagne de la vaccination de 426.153 enfants de 6 mois à 5 ans des cinq districts sanitaires de la capitale tchadienne.  Cette campagne qui doit durer pendant une semaine, se passe dans les conditions prévues par les autorités sanitaires.

Pour le responsable du programme élargi (PEV) de vaccination de l’hôpital de l’Union, dans le district sud, Labe Madjimbaye, la campagne se déroule dans de bonne condition. Il souligne que sur les 116.400 enfants concernés, 37.948 ont été déjà vaccinés en seulement deux jours. Le responsable du PEV de l’hôpital de l’Union estime qu’avec ce rythme, il espère que son district va atteindre les objectifs qu’il s’est assigné. Pour réussir cette campagne, les responsables du district sanitaire sud ont mis en place plus 23 équipes des agents de vaccination dans les 23 centres de centre de santé que compte le district. Labe Madjimbaye explique aussi que pour la réussite de cette campagne de vaccination contre la rougeole, le district a mobilisé plusieurs crieurs publics qui vont de carré en carré pour mobiliser les parents à faire vacciner leurs enfants. Des cinq districts sanitaires que compte la province de N’Djamena, c’est le district sanitaire sud qui est plus touché par l’épidémie de la rougeole.

Idriss Tchang a mené ses deux enfants pour ce faire vacciner contre la rougeole. Pour ce jeune père, l’année dernière, ses enfants ont été victimes de la varicelle et a dépensé beaucoup d’argent pour les faire soigner. Il dit qu’il a entendu à la radio nationale l’épidémie de la rougeole. « J’ai appris que le vaccin est efficace et gratuit, c’est pourquoi j’ai amené mes enfants », dit Idriss Tchang. Une autre jeune mère qui a préféré s’exprimer sous couvert d’anonyme dit que toute la nuit son enfant toussait et avait un corps chaud et des yeux rouges, une fois au centre de santé, le diagnostic a révélé que son enfant souffrait de la rougeole. Elle ajoute aussi que, l’enfant a aussitôt été soumis au traitement et maintenant il se porte mieux. Pour éviter que les autres enfants soient contaminés, elle a fait vacciner les autres enfants.

Pour prévenir contre la rougeole, le médecin chef de district sanitaire de N’Djamena sud, Dr Besso Ernest Mahamat précise que la meilleure prévention, c’est la vaccination. Il demande aux parents de faire vacciner leurs enfants de 0 à 5 ans contre la rougeole. Le spécialiste en santé publique démontre qu’une fois un enfant est vacciné, même s’il fait la rougeole, ce ne serait pas un cas compliqué qui entrainera la mort. Mais, il ajoute que si l’enfant n’est pas vacciné et qu’il contracte la maladie, son cas serait compliqué et cela pourrait entrainer la mort de l’enfant. « La meilleure façon de la prévention, c’est la vaccination contre la rougeole, contre toutes les autres évitables par la vaccination », dit-il. Pour le médecin, le district n’a pas encore enregistré des cas de décès liés à la rougeole. Il ajoute que ce sont des cas simples qui ont été pris en charge à domicile. Dr Besso a exprimé aussi sa satisfaction du bon déroulement de la campagne de vaccination et estime qu’avec ce rythme, son district va atteindre les objectifs fixés.

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse