jeudi 19 mai 2022

Marche des lauréats violemment réprimée

Avr 09, 2022

Les lauréats des écoles professionnelles de l’éducation et ceux de toutes les écoles nationales de formation professionnelle ont organisé une marche pacifique ce 08 avril. La marche devrait partir de la bourse du travail à la place de la nation. Mais elle dispersée par les éléments du Commissariat de la Sécurité publique N°3 non loin de la grande mosquée roi Fayçal. Reportage.

Ils ont quitté la bourse du travail et se dirigent vers la place de la nation, la circulation sur l’axe du marché à mil jusqu’à la grande mosquée est bloquée. Les motocyclistes et automobilistes sont obligés de rester sur leurs engins pour observer les marcheurs. Parmi les véhicules, un est immatriculé Administration publique AP. Le conducteur a failli être lunché par les marcheurs.

Entre temps, les forces de l’ordre attendent les marcheurs aux coins du carrefour de la grande mosquée. Arrivés à 10 m d’eux, ils sont sortis de leur cachot et ont commencé à tirer les gaz lacrymogènes en direction des marcheurs. Le gaz lacrymogène n’a épargné personne. Les commerçants aux abords de la voie bitumée ont pris une bonne dose et se dirigent vers les maisons voisines à la recherche de l’eau. Les marcheurs reviennent à la charge avec des briquaillons qu’ils lancent policiers. C’était un véritable affrontement qui a duré plus de 30 min. Les vitres de véhicules des particuliers ont été brisées à coup de briquaillons que lancent les marcheurs. Une vendeuse de chaussures un étui de gaz. Elle a survécu grâce à son courage. « L’étui de gaz est tombé parmi mes chaussures et la fumée. J‘ai inhalé, mais j’ai réussi à ramper.», a-t-elle indiquée.

Les marcheurs eux, se sont retirés à la bourse du travail. Nanga Thierry est le coordonnateur des lauréats des écoles professionnelles de l’éducation, explique le mobile de leur marche, « nous nous sommes retrouvés pour débattre ensemble de ce qu’il faut faire pour notre insertion socioprofessionnelle et bouder le recrutement à la fonction publique par voie de concours. Après échange, on a décidé unanimement de nous diriger vers la place de la nation pour nous faire entendre. Et la police est intervenue pour nous disperser à coup de grenade lacrymogène ». Pour lui, les lauréats sont en face d’un gouvernement irresponsable qui dépense des fonds pour former les jeunes et les laisser dans la nature. Ca fait des années que nous luttons pour notre insertion socioprofessionnelle et la lutte va continuer a-t-il affirmé. « Certains lauréats ont reçu des balles réelles et conduis à l’hôpital, d’autres sont arrêtés et conduits au CSP N° 3 », selon le coordonnateur qui souligne aussi que les lauréats vont mener des investigations afin d’avoir une idée exacte du nombre des blessés et ceux arrêtés par la police.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse