dimanche 22 mai 2022

Pénurie de gazole : L’ADC dénonce le gouvernement

Avr 08, 2022

La capitale tchadienne et les provinces connaissent depuis quelques semaines une pénurie du gasoil. Les stations-service peinent à se ravitailler en quantité suffisante pour leurs clients. Cependant, les consommateurs à travers l’ADC se rendent compte qu’il y a  un silence du côté du gouvernement et les autorités de régulation du secteur des produits pétroliers. Reportage.

Les consommateurs tchadiens se plaignent de la pénurie du gasoil. L’Association pour la Défense des Droits de Consommateurs ADC déplore cette situation de pénurie dans un pays pétrolier. Pour le président de l’ADC Al hadj Daoud Adam, le gasoil n’est pas un produit qui vient de l’Ukraine ni de la Russie. Il est un produit local de grande consommation avec des réserves, mais cela n’a pas empêché qu’il y ait pénurie.

Cette situation pousse le secrétaire général de l’ADC à s’interroger sur le silence du gouvernement et les autorités de régulation du secteur des produits pétroliers. « Nous avons besoin des explications claires en tant que consommateurs et acteurs économiques, mais là il y a un silence. Depuis quelques semaines, il y a pénurie de gasoil à N’Djamena et dans les provinces et cela pourrait impacter le secteur de transport comme le gasoil entre dans la production de beaucoup de biens et service ». A-t-il souligné. Il appelle le gouvernement à sortir du silence pour communiquer sur ce qui ne va pas exactement aux consommateurs tchadiens. Le président de l’ADC revient cette fois-ci pour indiquer que son association s’est félicitée de la réussite du gouvernement face à la régulation du prix des produits pétroliers, dont le gasoil, le pétrole, l’essence et le gaz. Pour Al Hadj, les produits pétroliers sont les seuls produits ou le gouvernement fixe le prix, fait le suivi et implique les consommateurs dans la structure de prix. Selon lui, cela fait quand même des années que la situation des carburants est stable. Mais la pénurie du gasoil l’amène à se poser la question s’il n’a pas porté un jugement prématuré vis-à-vis du gouvernement.

Selon les informations collectées par l’ADC, il s’avère que la demande en gasoil a augmenté. Chose que le secrétaire général ne cautionne pas. Pour lui, quand la demande augmente, il faut aussi voir dans quelle condition augmenter la production nationale au niveau de la raffinerie de Djarmaya. « Le gouvernement doit veiller, il doit anticiper. Un gouvernement ne doit même pas attendre que le niveau de stock diminue ou qu’il y ait pénurie avant de chercher des solutions. Dans d’autres pays, les autorités font par exemple le stock de céréales pour 3 mois et plus, pourquoi on ne peut pas faire pareil au Tchad ? », s’interroge-t-il. Il déclare aussi que les consommateurs ne peuvent plus attendre, ils veulent le gazole.

Nos tentatives pour avoir l’avis de l’Autorité de Régulation du Secteur Aval au Tchad ARSAT ont été vaines. Entre temps, l’autorité organise une caravane pour sa visibilité à travers la ville de N’Djamena..

Kouladoum Mireille Modestine

 

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse