dimanche 22 mai 2022

Téléphonie mobile : la difficile communication

Mar 16, 2022

Depuis quelques semaines, les réseaux des deux compagnies de téléphonies mobiles sont médiocres. Les appels et connexions Internet sont de très mauvaise qualité. Converser jusqu’au bout sans que la communication ne soit perturbée, presque inaudible est quasi impossible. Les appels sont coupés à tout moment, les abonnés ne cessent de maudire les 2 compagnies qui ont le monopole de la téléphonie au pays. Reportage

Des appels qui s’interrompent abruptement, le réseau qui lâche, la connexion Internet qui tourne dans le vide jusqu’à l’épuisement des mégas bits, mais les abonnés sont toujours facturés par les deux compagnies au même prix. Ce sont les difficultés quotidiennes auxquelles fait face le consommateur tchadien. Quelques consommateurs rencontrés se plaignent.

Pour Labeu Martine étudiante, à chaque fois qu’elle veut faire des recherches, elle pique une colère. « Je n’arrive pas à ouvrir même une page d’accueil surtout à 20h. La qualité du réseau est tellement désagréable qu’il est difficile, voire impossible, quelques fois de faire ce pour lequel tu as acheté les MB », précise-t-elle. Selon l’étudiante, les enseignants maintenant ont changé leur méthode d’enseignement. Ils envoient les cours par WhatsApp à votre délégué qui le partage à son tour dans le groupe. C’est la connexion Internet permet de télécharger les cours afin d’atteindre l’enseignant pour les explications. Mais la connexion est devenue un luxe. L’accessibilité est compliquée.

Un autre consommateur se plaint du fait que ses appels n’aboutissent pas. Mahamat Brahim ne supporte pas cette mauvaise prestation de service. « Quand j’appelle pour prendre les nouvelles de mes parents, c’est n’importe quoi. Il fallait insister à plusieurs reprises pour que les appels aboutissent. Les réseaux ces deux compagnies-là ce n’est pas la peine ». Mahamat Brahim demande à l’autorité régulatrice de défendre la cause des consommateurs tchadiens.

Pour le président de l’Association pour la Défense des Droits des Consommateurs ADC El hadj Daouda Adam, cette perturbation de réseau est passagère. Il souligne qu’elle est due aux travaux de mise à niveau qui se font maintenant chez les compagnies mobiles. « Peut-être que nous allons prendre notre mal en patience pour le déploiement de tous les investissements liés à l’installation des fibres optiques. La baisse du prix d’accès à Internet et autre nécessite une mise à niveau du réseau », affirme-t-il. Selon lui, il faut mettre cette perturbation sur le dos des réaménagements pour la qualité de service, mais cela ne peut pas servir d’excuse aux opérateurs des téléphonies.

En même temps, Daoud demande aux consommateurs qui ne sont pas satisfaits des services d’une des deux compagnies de la quitter. « Si les compagnies ne se soumettent pas à nos exigences en tant que consommateurs, qu’on refuse d’utiliser leurs produits.  Peut-être que cela va les pousser à se poser des questions quand leurs chiffres d’affaires vont baisser », a-t-il indiqué. Il ajoute qu’en tant que citoyen, on peut appeler le service client pour dire à l’opérateur qu’on n’est pas satisfait. Le président de l’ADC appelle enfin les consommateurs à la culture de la réclamation. Adam aimerait que les Tchadiens se plaignent sur tous les services étatiques, pas seulement sur les téléphonies mobiles.

Kouladoum Mireille Modestine
Ousmane Bello Daouda

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse