dimanche 22 mai 2022

Pacte social triennal évalué cinq mois après sa signature

Mar 11, 2022

Cinq mois après la signature du pacte social triennal, le ministre de la Fonction publique, de l’Emploi et de la concertation sociale Brah Mahamat et les partenaires sociaux ont eu une réunion d’évaluation ce 9 mars 2022 dans son cabinet. Au cours des échanges, les deux parties ont mis  l’accent sur les avancées et les retards des clauses du pacte social triennal. Reportage

C’est autour du ministre  de la Fonction publique, de l’Emploi et de la concertation sociale Brah Mahamat représentant le gouvernement que les centrales syndicales signataires du pacte social ont échangé. Le ministre a tout d’abord évalué les réalisations de la partie gouvernement. Pour lui, le gouvernement a payé les frais de transport de 2016, 2017, et 2018 depuis le mois de novembre dernier pour les différents ministères. Aussi, il indique que trois points sont en cours de réalisation notamment le reversement des enseignants scientifiques contractuels de l’État, la restructuration de la Caisse nationale des retraités du Tchad et la révision du Code de pension des retraités civils et militaires.

Ces arguments balayés d’un revers de la main par Younous Mahadjir vice-président de l’Union des Syndicats du Tchad UST. Selon lui, ce qui a été fait ce jour ne s’appelle pas évaluation.  Pour lui, quand on évalue, on prend le document et on voit point par point. « Il nous appelle et nous dit que le gouvernement a respecté ses engagements par rapport au pacte social avec des réalisations, mais c’est faux. Tout ce qu’il a raconté est mensonge », a-t-il dit. Il a pris l’exemple des retraités pour illustrer sa thèse. Younous Mahadjir affirme que le gouvernement doit verser 13 milliards pour payer les arriérés des retraités en décembre 2021. Mais il a donné seulement 3 milliards en mars 2022. Il dénonce par conséquent le non-respect du chronogramme.

Au terme des échanges, les deux parties se sont séparées insatisfaites. La plateforme syndicale a rejeté l’évaluation faite par le ministre et demande une autre évaluation afin d’examiner le pacte social clause par clause. Pour M. Mahadjir, cela permettra d’avoir un pourcentage d’application et un pourcentage de non-application du pacte social triennal. Le vice-président de l’UST rappelle que la plateforme syndicale a écrit plus de 6 lettres pour rappeler le gouvernement au sujet de ses engagements consignés dans le pacte, mais personne n’a répondu. Sinon ce que le ministre a dit relatif aux réalisations ne concerne pas la centrale syndicale a fait observer M. Younous Mahadjir. Le ministre de la Fonction publique, de l’Emploi et de la concertation sociale Brah Mahamat a finalement accepté de rencontrer prochainement ses partenaires sociaux pour discuter sans indiquer une date précise.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse