jeudi 19 mai 2022

SENAFET 2022 : un défilé timide

Mar 09, 2022

Les festivités marquant la Semaine Nationale de la Femme tchadienne sont bouclées ce 08 mars avec un défilé organisé à la place de la nation ici à N’Djamena. Les femmes de toutes les couches sociales ont fait le déplacement pour le défilé. C’est le Premier ministre de transition Pahimi Padacké Albert qui a représenté le président du Conseil Militaire de Transition à cette cérémonie. Reportage.

Les femmes ont pris d’assaut la place de nation ce matin du 8 mars. Elles sont habillées en tenue militaire et civile. Surtout en pagne du 8 mars imprimés pour la circonstance. Tour à tour, les officielles ont pris la parole en cette journée spéciale consacrée à la femme tchadienne. Bien avant cela, les femmes ont formulé des recommandations à l’endroit du gouvernement de transition et des partenaires. Une cérémonie de défilé timide par rapport aux éditions précédentes de la SENAFET. Les femmes crient cherté de vie dans leur motion de recommandation. Aussi, elles se rendent compte que leur participation dans les instances de prise de décision et sur la scène politique est faible. La recrudescence des violences meurtrières à l’égard des femmes et la persistance accrue des conflits intercommunautaires qui endeuillent de nombreuses familles tchadiennes n'ont pas été oubliées. Les femmes affirment dans leur motion de recommandation que le gouvernement n’a pas de volonté pour trouver une solution à tous ces problèmes. Alors, elles demandent au gouvernement de subventionner le prix des produits alimentaires de base et de les rendre accessibles à tous. Renforcer les capacités des femmes pour booster leur participation et leur représentation dans les instances de prise de décision. Et prendre des mesures législatives et politiques appropriées pour parvenir et combattre les conflits intercommunautaires.

Après la lecture des recommandations, le défilé commence. Et ce sont les femmes militaires qui sont en tête d’affiche. Les femmes de l’armée nationale, de la DGSSIE, du GEMIA, les nomades, la police nationale et autres ont marqué les pas. Elles ont fait la démonstration de leur force au public qui s’est émerveillé. Ensuite s’en est suivi les femmes travaillant dans le domaine civil. Elles sont issues de différents ministères, des Organisation Non Gouvernementales, des grandes institutions, des partis politiques, des associations, des différents établissements publics et privés de la capitale. Bref toutes les femmes de toutes les couches sociales ont défilé. Les femmes ne sont pas sorties nombreuses pour le défilé comme dans les années précédentes. Beaucoup des places sont restées inoccupées du début à la fin. Le défilé a pris fin à 12h07mn sous un ciel moins ensoleillé.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse