dimanche 22 mai 2022

Incendies aux marchés : Ali Haroun doigte les installations électriques et les gaz butane

Mar 02, 2022

Plusieurs marchés à N’Djamena, la capitale tchadienne, ont subi des incendies à répétions. Pour comprendre quelle est la responsabilité de la Mairie par rapport à ce phénomène récurrent, Ialtchad a rencontré ce 2 mars, M. Ali Haroun maire de la ville de N’Djamena. Selon lui, les incendies dans les marchés sont dus aux mauvaises installations électriques et à l’utilisation des gaz butane. Reportage.

Le maire de la ville de N’Djamena Ali Haroun affirme que les raisons d’une série d’incendies qui frappe les marchés sont d’ordre électrique et d’usage malpropre des gaz butane. Selon lui, les commerçants ne sollicitent pas des bricoleurs pour installer l’électricité dans leurs boutiques. Il déplore l’anarchie dans la commercialisation de gaz butane qui sont déposés partout sans aucune mesure de précaution, « il suffit d’un déclic pour bruler tout le marché », dit-il. Il ne s’est pas arrêté seulement aux marchés, mais il a aussi parlé des gaz butane qui sont vendus dans les boutiques des différents quartiers. Ils sont un risque permanent pour le voisinage.

Ali Haroun souligne que la ville de N’Djamena dispose d’un service de protection civile bien équipé qui répond à toutes les exigences. Ce service dédié aux incendies, il compte 5 gros fourgons et 13 autres de moyenne capacité.  Ces engins de secours sont positionnés à travers la ville et disponibles à tout moment, dit-il. « En dehors des engins propres à la Mairie, la Force Barkhane nous appuie, l’Armée nationale du Tchad et la police nationale également nous soutiennent en cas d’incendie. Le service de secours de l’ASECNA aussi lorsqu’on est dépassé, il nous épaule », dit le maire. Ali Haroun se dit toucher suite à l’incendie qui a ravagé le marché Faya la semaine dernière. Les pertes étaient énormes et évaluées à des millions de FCFA. Bien que compatissant, le Maire Ali Haroun déplore qu’une importante somme d’argent soit brûlée. A son avis, les intéressés auraient dû les placer à la Banque pour plus de sécurité. Il appelle les commerçants à la prudence dans la thésaurisation de l’argent .

Sur la question des usagers de routes qui ne cèdent pas le passage aux sapeurs-pompiers, afin d’arriver rapidement sur les lieux d’incendie, Ali Haroun trouve cela lamentable. Il demande aux usagers des voies publiques de faire preuve de citoyenneté et de faciliter le travail des services de secours de l’incendie. À son avis, la réussite d’une telle mission requiert la contribution de tous. Il plaide auprès des médias pour plus de sensibilisation au profit de nos populations pour une prise de conscience collective. Le Maire de la ville affirme que désormais, les unités de contrôles de la police municipale appuyée de la police nationale seront mises à l’alerte pour veiller sur la sécurité des grands marchés à N’Djamena.

Moyalbaye Nadjasna
Ousmane Bello Daoudou

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse