mercredi 16 juin 2021

Musique : entretien avec Adoum Mahamat Seid (Sanko Star)

Written by  Oct 09, 2003

Sanko Star fait partie de la nouvelle génération de la musique tchadienne qui apporte, par sa singularité, un souffle de modernité aux rythmes traditionnels. Son style s'inspire du patrimoine musical issu des différentes régions du pays : le gourna, le sai, le bazaga, le dara, le mbilet, le wolélé et bien d'autres rythmes encore. Ialtchad Presse a rencontré Adoum Mahamat Seid, chef d'orchestre de ce groupe prometteur, qui nous parle chaleureusement de son Groupe.

Ialtchad Presse : Bonjour Mr Adoum Mahamat Seid, vous êtes chef de l’orchestre Sanko Star, pouvez-vous nous présenter votre orchestre ?
Sanko Star : Au nom de l’orchestre Sanko Star, permettez-moi de vous remercier de m’avoir donné cette opportunité afin d’afficher et de présenter mon orchestre dans Ialtchad Presse, le premier Journal on line Tchadien. L’orchestre Sanko Star est créé exactement le 10 Juillet 1998 à N’Djamena. Il est donc le finit de certains jeunes Tchadien jaloux de leur identité musicale et qui ont envie de faire valoriser la musique à l’identité tchadienne et l’élevée à l’échelle national qu’international.

Ialtchad Presse : Quel genre de musique faites-vous ?
Sanko Star : Nous exploitons généralement les folklores tchadiens tels que : le Bazaga, le Sai, le Mbilet, le Gourna, le Ganga Ouaddaï, le Dara et le style de notre grand chanteur Moussa chauffeur la musique étant universelle, nous faisons aussi les styles étrangers tels que Zouk-Salsa-Reggae et autres.

Ialtchad Presse : Ça fait près de 6 ans que l’orchestre existe, pensez-vous avoir atteint ce que vous vous êtes assigné au départ ?
Sanko Star : Nous pensons que nous sommes arrivés presque à nos objectifs parce que nous avons déjà en main notre prémaquette et un CD en compilation avec quatre autres orchestres de la capitale réalisée et multipliée en France par le biais du CCF (Centre Culturel Français). Dans cette compilation promotionnelle nous avons deux titres à savoir Loh Tohon (Sai) et Voisin fâché (Gourna).

Ialtchad Presse : D’aucuns disent qu’il n’y a pas un genre musical typiquement Tchadien, quel est votre opinion ?
Sanko Star : Je suis de l’avis de ceux-là qui disent qu’il n’y a pas encore un rythme typiquement Tchadien. Toutefois il faudrait que les mélomanes Tchadiens sachent que le musicien Tchadien a été dompté dès le départ par deux styles étrangers différents qui sont le congolais et le soudanais. Aujourd’hui Sanko Star, cherche à être le phare de la musique Tchadienne en enlevant cette influence rythmique étrangère. Si on écoute bien les différents rythmes cités plus haut, il y a une certaine similitude dans la danse, exemple: Le Gourna, le Dara et le Ganga Ouaddaï peuvent se danser de la même façon. Le Mbilet, Le Sai, et le Bazaga aussi. Nous demandons donc au publics, les médias publics et privés d’écouter et de faire écouter consommer beaucoup plus ces différents styles afin d’en prendre goût car on dit l’appétit vient en mangeant.

Ialtchad Presse : La culture en générale n’a jamais été l’objet d’une attention particulière de nos gouvernants que pensez-vous de cette indifférence ?
Sanko Star : Par rapport à cette question si nous racontons un peu le temps dans les années 1960, il faut reconnaître quand même que les gouvernants d’antan avaient une certaine attention envers les musiciens tchadiens. Je cite l’exemple de l’orchestre Chari-jazz qui existe de nos jours encore a été envoyé au zaïre pour une formation musicale, malheureusement les musiciens étaient rentrée avec le style Zaïrois gravé en feeling qu’ils n’arrivent plus à s’en débarrasser et ceci est en train de se passer de génération en génération. Je pense que si aujourd’hui un orchestre qui arrive à présenter des œuvres musicales à l’identité Tchadienne puisées dans le terroir du pays et qui méritent d’être présentées à l’échelon international, qu’il le veut ou pas ces gouvernants ne seront pas indifférents.

Ialtchad Presse : Revenons à Sanko Star à quand la sortie de votre prochain Album ?
Sanko Star : La sortie de notre Album est pour bientôt s’il plait à Dieu étant donné que nous sommes déjà en possession de la prémaquette dont nous avons déjà parlée plus haut.

Ialtchad Presse : Quels sont vos projets à court terme ?
Sanko Star : Notre projet immédiat c’est d’abord la sortie de l’album et s’occuper de sa promotion. Par ailleurs nous comptons faire quelques tournées dans le pays.

Ialtchad Presse : Avez-vous un message à passer à vos fans et aux autres ialtchad qui vont bientôt vous lire ?
Sanko Star : Par Ialtchad Presse Sanko Star salue tous ces jeunes tchadiens comme étrangers. Il leur souhaite santé, réussite et prospérité dans leur vie active et leur demande de garder leur soutien et encouragement dans le même diapason afin d’élever plus haut l’identité musicale tchadienne. Et surtout de continuer à consulter Ialtchad Presse qui est sans doute le promoteur sérieux des artistes tchadiens sur la toile mondiale qui semble devenir un outil indispensable en cette matière.

Ialtchad Presse : Pour finir…
Sanko Star : Notre coup de cœur va l’endroit de l’ialtchad Presse et de l’équipe dynamique qui est derrière, en leur souhaitant longue vie et abnégation dans cette initiative qui est la promotion des artistes tchadiens au-delà de nos frontières. Nous n’oublions pas également de remercier Mr Ali Adoum Slash, le CCF et tout son personnel qui nous ont aidés à réaliser notre prémaquette et la compilation promotionnelle.

Interview réalisée par Hamid Kodi Moussa

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

Votre Publicité sur Ialtchad Presse