dimanche 22 mai 2022

SIMATRAC et LETIN sont désormais partenaires

Fév 25, 2022

La société industrielle des matériels agricoles et Assemblage des tracteurs(SIMATRAC) et le lycée d’Enseignement Technique industriel de N’Djaména (LETIN) ont désormais la même vision. Les deux entités ont signé un partenariat ce 23 février 2022 dans les locaux de la SIMATRAC au quartier industriel de Farcha. Une convention d’une durée de 3 ans avec d’importants enjeux. Reportage.

Un premier du genre dans l’histoire du lycée d’Enseignement technique de N’Djamena (LETIN). L’établissement vient de signer un partenariat avec la société SIMATRAC qui assemble toutes les machines agricoles comme les tracteurs et autres engins agricoles. Selon M. Jean-Michel Djerané, Directeur général de la SIMATRAC, cette convention bilatérale entre dans le cadre de la politique du gouvernement de favoriser l’insertion socioprofessionnelle des jeunes. Il rappelle la mission de la SIMATRAC qui consiste à doter les agriculteurs en matériels et accessoires agricoles en vue de la mécanisation et la modernisation de l’agriculture tchadienne. Le DG soutient qu’il ne sert à rien de disposer des engins sans une unité opérationnelle. À son avis, il faut une formation, un entretien et surtout la réparation dans les pôles à hautes rentabilités agricoles.

Le DG du SIMATRAC affirme que cet accord mise sur une formation initiale et continue du LETIN afin de fournir une main d’œuvre de qualité, performante et compétitive. Il soutient aussi que cet établissement investi d’une mission de service public est un véritable cadre d’excellence en formation professionnelle. Pour M. Jean-Michel, c’est une négociation entre deux institutions. Les deux partenaires visent une synergie d’actions afin de susciter une nouvelle initiative dans une ouverture réciproque. « Désormais la SIMATRAC ouvrira grandement les portes de ses ateliers aux élèves du LETIN pour approfondir leur pratique. Le personnel de la SIMATRAC bénéficiera également de formation continue », dit le DG.

M. Jean-Michel Djerané, « qui veut aller loin ménage sa monture. » Le technicien précise que c’est le fruit issu de cette convention qui sera le cheval de prédilection des partenaires (SIMATRAC-LETIN). « La SIMATRAC a besoin des techniciens qualifiés pour sa chaîne de production », affirme le DG. Il évoque également les besoins de sa société en ressources humaines efficaces et efficientes. Seul gage d’une mécanisation et une modernisation réussies de notre agriculture pouvant induire l’autosuffisance alimentaire, dit-il.

Selon le proviseur du LETIN Temoua Habmon, ce partenariat a pour objet de fédérer les énergies de ces deux institutions pour en faire une énergie composite. « Je me réjouis que nous partageons la même conviction avec le jeune Directeur général de la SIMATRAC. Il a très vite compris tout intérêt et les intérêts et les enjeux de l’heure », dit le proviseur.  M. Temoua Habmon, souligne que la mise en œuvre de la convention va permettre à LETIN de réaliser sa mission conformément à la loi 16 (article 12) portant orientation du système éducatif au Tchad. Il assure que cet accord va contribuer aussi à la diversification des offres de formation avec des thématiques nouvelles. Ces formations se feront suivant les besoins de la SIMATRAC. Le proviseur du LETIN rassure son partenaire que son institution va s’investir pour répondre aux attentes de cette convention.

Selon le proviseur, c’est un protocole axé sur trois points : la formation, le recrutement et la communication. La SIMATRAC s’engage à accueillir nos élèves en stage, à recruter nos meilleurs élèves, à mettre certaines machines à notre disposition pour les travaux pratiques, précise-t-il.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse