dimanche 22 mai 2022

La ligue de football de N’Djamena démarre bientôt

Fév 21, 2022

La saison 2012-22 de la ligue de football pour la province de N’Djamena tarde à démarrer. Djibert Younouss, porte-parole de la coordination des clubs affiliés évoque, lors d’une conférence de presse, le jeudi, 17 février dernier, le problème du tirage, de décision non concertée, de remboursements des dépenses engagées par les clubs pendant la saison blanche de 2020-2021.  Le président de la ligue de Ndjamena affirme que ce sont des allégations sans motivation. Il promet que d’ici le 25 février, le championnat va commencer. Reportage.

La saison du championnat  de N’Djamena de football, 2021-2022 n’a pas démarré. Les amoureux du ballon rond comme depuis quelques années déjà ne suivent ce sport qu’à travers leurs petits écrans. Certains déplorent le sort du football tchadien. Badawi Abdraman, un fan de football rencontré au quartier Sabangali. Il se dit asphyxié par la léthargie dans laquelle est plongé le football tchadien. « Nous sommes quelle nation je ne comprends pas. Je versais de larmes en regardant certains pays qualifiés à la CAN 2021 au Cameroun. S’il vous plaît épargnez-moi je ne veux plus parler pour augmenter ma tension », lance-t-il d’un air fâché. Haroun Djidda, à côté de lui estime pour sa part que ces responsables du football au lieu de s’unir pour relever ce défi se livrent la guerre. « Ce n’est pas du tout responsable de parler des choses sans enjeux pour notre football. Vous savez ce qu’on a regardé lors de la CAN au Cameroun nous a beaucoup énervé », dit-il.

Le président de la ligue de Ndjamena Ahmed Maïna Ahmed pour répondre à la coordination des clubs affiliés rappelle une réunion du 25 janvier 2022 avec le Comité de normalisation (CONOR). Au cours de cette rencontre, ils ont fait des observations, « ils ont dit si d’aventure on prend de décision, qu’on les avise. J’ai pris acte en tant que président de la ligue, si je fais quelque chose sous tutelle ou pas, je vais saisir le CONOR par le biais du secrétariat de la fédération », reconnaît-il. Selon lui, tous les documents que la ligue a fournis à la Fédération tchadienne de football association (FTFA), la présidente du CONOR n’a reçu aucun document sauf celui des 28 clubs qui ont signé pour le départ de la ligue. En juriste, dit-il, elle affirme s’en tenir aux documents à sa disposition. « Or les 25 et 26 janvier, 18 clubs de la 1re  et de  2es divisions et le football féminin ont écrit à la ligue pour le démarrage. J’ai encore transféré le document à la fédération, mais le CONOR ne l’a toujours pas reçu. Avant-hier, j’ai photocopié tous ces documents pour les mettre à la disposition de la présidente du CONOR », explique le président. Seulement avise-t-il que ce qui se passe est un sabotage, une manipulation pour que le championnat ne se déroule pas à Ndjamena.  D’après lui, ces pratiques qui gangrènent le football tchadien.

Le Tirage n’est pas une décision

Ahmed Maïna Ahmed affirme avoir envoyé une correspondance au CONOR via la fédération pour annoncer le tirage le 14 février. Pour lui, un tirage n’est pas une décision, si on convie les clubs c’est pour des questions de transparence. Il affirme qu’on peut faire le tirage sans les clubs, mais en présence de la presse. Mais comme la FIFA et la CAF le font, il faut convier les intéressés, soutient-il. « 10 clubs sont venus prendre les invitations que nous avions disposées avant le tirage. Le 14 février, sur les 12 clubs de première division, 6 étaient présents. Le tirage a inclus les 12 clubs et chacun connaît ses adversaires. Dans nos textes statutaires, ce qui nous lie aux clubs c’est l’affiliation », dit le président.

La ligue de N’Djamena, assure-t-il, a promis aux clubs qui ont cotisé à 60% en 2021 de réactiver leurs cotisations pour le compte de l’année 2022. Ce qui va leur rester à compléter c’est le 40%. « La date du démarrage du championnat est prévue le 25 février. Dès lundi, je vais déposer une correspondance auprès du CONOR via FTFA. Sur le plan technique et administratif, les licences sont déjà prêtes. Du au retard du tirage, les différentes commissions seront prêtes dans les jours qui suivent pour le lancement du championnat de la ligue de N’Djamena ».  Ahmid Mela Ahmid plaide auprès de l’État pour les soutenir, surtout le sponsor des sociétaires.

Ce que nous déplorons, dit le président de la ligue, ce sont les infrastructures footballistiques. Elles nous font cruellement défaut. Aujourd’hui, à N’Djamena seul on a plus de 200 clubs avec plus de 2000 joueurs et 10 sous-ligues, sans oublier les centres de formation, dit Ahmed Maïna Ahmed. Mais. Ceux qui prennent part au championnat c’est 36. Il trouve encourageant la réfection du stade Idriss Mahamat Ouya et la construction de celui de Mandjaffa. Pour cette année, précise-t-il, le championnat va se dérouler sur quatre stades (Diguel, Paris-congo, Académie de Farcha et le stade municipal de Farcha).

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse