jeudi 19 mai 2022

Nominations contestées au ministère de Jeunesse et des Sports

Fév 17, 2022

Les cadres du ministère de la Jeunesse et des Sports sont mécontents des nominations de certaines personnes extérieures aux postes de responsabilités techniques. Selon le bureau de la Section Académique de la Culture, de la Jeunesse et des Sports (SACJS), c’est un clientélisme qui n’obéit nullement aux critères de compétences. Ce 17 février, Ialtchad a rencontré le personnel syndical en pleine concertation sous la houlette de son SGA, Netel Mianwodjim. Reportage.

Ce matin 17 février 2022, le personnel syndical du bureau de la Section Académique de la Culture, de la Jeunesse et des Sports (SACJS) se sont concertés. Selon le SGA du SACJS Netel Mianwodjim, l’équipe a planché sur « les nominations aux postes de responsabilités dans les services centraux, les délégations provinciales et les organismes sous tutelle du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Promotion de l’Entrepreneuriat. » Lors de son point de presse hier, le syndicat reste intransigeant sur sa position notifiée dans ces différents communiqués de presse. Selon les syndicats, ces nominations sont basées sur des considérations purement subjectives. Pour le SG, elles laissent cours à des pratiques de types clientélistes. Ce sont des nominations, dit-il, qui ne respectent ni les compétences internes du ministère encore moins l’esprit de la circulaire du 08 septembre 2021. Il précise que cette circulaire détermine les critères de nomination portant sur les valeurs telles que la compétence, l’expérience et l’équité.

Sur un ton dur, les syndicalistes frappent du poing sur la table. Selon eux, cette situation n’a fait que perdurer. Cette fois-ci, les cadres demandent l’annulation pure et simple des décrets incriminés, ceux. du 14 janvier 2022. « Sur soixante (60) postes techniques de responsabilités proposés, plus de 60% sont confiés aux personnes externes au Ministère. La plupart n’ont pas d’expériences techniques, ni professionnelles. Et ce, sous prétexte que le Ministère ne dispose pas de compétences internes capables de remplir les obligations et missions liées à ces différents postes », dit le SGA Netel Mianwodjim. Il s’interroge si les compétences internes au ministère manquent. Mais aussi se demande si ce n’est pas la mauvaise volonté des auteurs de ces actes. « C’est à dessein qu’on refuse de considérer les compétences internes au ministère au détriment des copains, amis et frères. La plupart ne sont même pas agents de l’État comme le stipule les dispositions de l’article 5 de la loi N°017 portant statut général de la Fonction publique », évoque le syndicaliste. 

Le SACJS interpelle les autorités de la République. Le syndicat estime que celles-ci doivent prendre toutes des dispositions pour annuler ces nominations proposées par le ministre.

M. Netel Mianwodjim attire aussi l’attention du ministre sur la situation des lauréats issus de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports qui attendent depuis longtemps leur intégration à la Fonction publique.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse