lundi 8 août 2022

Gouvernement : « Seule la justice pourra ramener la paix »

Fév 15, 2022

La mission gouvernementale qui s’est rendue au village de Sandana ou un massacre a eu lieu le 10 février dernier, après son retour à N’Djamena, capitale tchadienne a publié un communiqué. La délégation fait état de 13 morts. Le gouvernement signale une mission spéciale de désarmement dépêchée sur le terrain.  

Selon le ministre tchadien de la Communication porte-parole du gouvernement, Abdramane Koulamallah, le conflit intercommunautaire survenu dans le village Sandana, sous-préfecture de Koumogo, province du Moyen-Chari, a occasionné la mort de 13 paisibles citoyens. Il vous souviendra que le Président du Conseil militaire de Transition a dépêché 4 membres du gouvernement sur le terrain pour s’informer des réalités des faits.

Naturellement, la délégation a présenté ses condoléances aux parents éplorés dit le porte-parole du gouvernement. Abdramane Koulamallah souligne que les missionnaires ont écouté attentivement les préoccupations des parents des victimes. À l’effet dit-il, de prendre des mesures adéquates pour ramener la paix et la quiétude dans la localité. « Dans sa quête d’instaurer l’ordre public, la délégation a instruit les services de défenses et de sécurité de procéder aux arrestations des présumés auteurs et complices de ce massacre et rechercher les personnes en fuite », soutient le porte-parole du gouvernement.

Le gouvernement affirme-t-il, condamne ce massacre et la détention d’armes de guerre par des personnes non habilitées. Abdramane Koulamallah dit qu’une mission de désarmement est dépêchée sur le terrain afin de maintenir l’ordre dans la localité. « Une enquête est ouverte par le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Sarh pour faire la lumière sur cet évènement malheureux et de situer les responsabilités des uns et des autres », rassure le ministre. Il évoque que le gouvernement met en garde toute personne qui profiterait de cette situation dramatique pour attiser la tension entre les différentes communautés. « Seule la justice bien rendue pourra ramener la paix », déclare le porte-parole du gouvernement.

La situation est calme et totalement sous contrôle, rassure Abdramane Koulamallah. Les habitants du village touché vaquent normalement à leurs occupations, signifie-t-il. Pour le ministre tchadien de la communication, le gouvernement se félicite de la retenue dont a fait preuve la population meurtrie. Le porte-parole du gouvernement promet à travers sa communication que justice sera rendue à la population victime.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

  1. Divertissement
  2. Sports
  3. Mon Pays

Votre Publicité sur Ialtchad Presse