dimanche 22 mai 2022

Zara, la perle rare de la radio

Jan 23, 2022

Zara Mahamat Hassane est une jeune tchadienne qui travaille à la radio Ndarason internationale comme technicienne de radio depuis septembre 2017. Elle a su s’imposer par son le bien fait. Ce qui lui permit de décrocher le prix Ghislaine Dupont et Claude Verlon 2021. Ialtchad Presse est allé à sa rencontre. Portrait d’une perle rare dans un milieu difficile.

Démarche « slalomante » et paroles posées, mademoiselle Zara Mahamat Hassane est une perle dans le milieu médiatique tchadien. Sa formation d’origine ne devrait pas la conduire dans ce milieu ni vers le métier de technicienne radio, mais elle exerce cette profession à la radio Ndarason depuis septembre 2017. Pourtant avec sa licence en télécommunication et réseau téléphonique obtenu au Bénin en 201, elle pouvait avoir mieux et plus. Elle a choisi la radio. Unique fille et aînée d’une fratrie de quatre enfants, Zara a su s’imposer dans le milieu professionnel par son travail acharné. Cet acharnement a attiré l’attention de ses chefs qui n’ont pas hésité à la nommer cheffe technique de la radio. Aussi, le travail bien fait lui a valu la bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon de 2021. C’est dans les rues de Douala au Cameroun ou elle passe ses vacances qu’elle a réalisé le sonore qui lui a permis de postuler à la bourse. Pour Zara, il n’y a pas de miracle pour réussir dans un métier sauf si on ne l’aime pas. Son secret de réussite reste le travail bien fait. « Je n’aime pas faire les choses à moitié. Quand je travaille fort sur quelque chose, je veux la rendre toute jolie. Je m’impose un rythme de travail vigoureux pour réussir ce que je fais », a-t-elle confié. La jeune dame conçoit tous les indicatifs de la radio et c’est avec l’indicatif d’une émission des jeunes qu’elle a créée qu’elle a postulé à la bourse.  Zara était surprise à l’annonce des résultats finaux. « Je ne m’y attendais même pas. Nous n’étions que deux filles à la finale. Je sais que j’ai fait de mon mieux, mais être lauréate est une surprise pour moi. Cela me donne le courage d’aimer encore plus le métier ».

Zara dit avoir beaucoup appris pendant sa formation en ligne. Ce qu’on a fait ici c’est bon, mais on a beaucoup appris avec eux. Elle est fière d’elle même si elle n’était pas lauréate. Elle est contente d’avoir renforcé ses capacités dans le cadre de cette formation. La formation commence le 13 février à Paris en France, à la radio France internationale RFI, pour un mois. Pour ses collègues de travail, Zara Mahamat Hassane est une personne spéciale. Mahamat Moustapha Maïnou est journaliste producteur à la radio Ndarason internationale et collègue de Zara. Il affirme que la jeune femme est une battante accomplie. « Elle travaille dur, tout ce qui se fait à la rédaction doit finir par elle. C’est toujours elle qui rentre tard. Zara règle quelquefois les difficultés liées au réseau à la technique et assure la technique du direct et celle du pré enregistrement », a-t-il indiqué. Pour lui, Zara est physiquement petite, mais grande pour la radio. À son avis, la jeune femme est trop exigeante parce qu’elle déteste les erreurs techniques. Elle apprend la technique aux journalistes. « C’est une battante. Je l’apprécie beaucoup, mais elle est trop sévère parce que quand tu fais une erreur elle ne te laisse pas. Elle va te stresser à tel point que tu diras Zara dérange beaucoup », ajoute-t-il. Elle est amie de tout le monde et met de l’ambiance à la radio.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse