jeudi 19 mai 2022

DNI : La CASCIDHO demande à la société civile de s’impliquer

Jan 23, 2022

La coordination des associations de la société civile et de défense des droits de l’homme (CASCIDHO) organise une journée de réflexion à l’intention de toutes les organisations de la société civile. Cette rencontre a pour thème « société civile, acteur clé et fondamental pour la réussite du dialogue national inclusif et souverain ». Reportage.

La réussite du dialogue national inclusif (DNI) n’est pas seulement l’affaire des autorités de la transition et ses partenaires, dit le CASCIDHO. Elle doit être une préoccupation majeure de toutes les organisations de la société civile. C’est dans ce sens que la CASCIDHO a organisé ce samedi à N’Djamena, capitale tchadienne, une journée de réflexion sur la contribution de la société civile au DNI. Plusieurs représentants des ONG et des organisations de la société civile et surtout les associations des jeunes ont pris part. Au cours de cette journée de réflexion, plusieurs thèmes ont été débattus. Parmi ces thèmes, il y a : l’espace socioéconomique, l’importance de la contribution des organisations de la société civile, la transition en Afrique et le cas du Tchad.

Pour le coordonnateur national de la CASCCIDHO, Mahamat Digadimbaye, vu l’enjeu de ce dialogue pour le destin du pays, il serait important que la société civile tchadienne puisse dans un sursaut salutaire, arrêter une stratégie et une vision commune pour sa participation. Selon lui, il est temps que la société civile tchadienne entre dans l’’histoire, en dictant les aspirations du peuple aux acteurs politiques véreux qui n’ont pour seul souci que leurs intérêts. « La société civile a un rôle fondamental à jouer pour la réussite de la transition et de l’organisation du DNI », insiste Mahamat Digadimbaye. Il souligne que cette journée de réflexion qui vise l’unité d’action de la société civile interpelle tous les acteurs de la société civile à apporter leurs contributions pour l’avènement d’un Tchad uni et démocratique lors des assises du DNI. Le coordonnateur de la CASCIDHO estime que le vent de la réconciliation nationale doit souffler partout au Tchad et les Tchadiens ont l’obligation d’accepter cela comme une condition pour l’avènement d’une paix définitive. À son avis, la réussite de la transition et du DNI repose sur cette exigence de paix et de la réconciliation nationale entre tous les Tchadiens. Mahamat Digadimbaye exhorte la société civile tchadienne à s’arroger le titre d’ambassadeur de la paix et de la réconciliation nationale pour emmener tous les protagonistes d’accepter de s’asseoir autour de la table du DNI.

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse