jeudi 19 mai 2022

Indemnisation victimes du régime Habré : l’espoir renait

Jan 13, 2022

Le président du Conseil Militaire de Transition (PCMT) le général d’armée Mahamat Idriss Deby a reçu en audience hier 11 janvier, le président de l’Association des Victimes des Crimes du Régime Hisseine Habré (AVCRHH) Clément Dohkot Abaïfouta. Les deux hommes ont échangé sur la question relative à l’indemnisation des victimes. Un rayon d’espoir renaît pour les victimes. Reportage. 

« Compte tenu du sérieux de cet entretien, je crois à ces promesses », a laissé entendre le président l’AVCRHH, M. Clément Dohkot Abaïfouta. Cette audience a donné espoir aux victimes qui attendent leur indemnisation depuis la condamnation de leur bourreau le 30 mai 2016.  Le montant de l’indemnisation s’élève à 82 milliards de francs CFA à repartir entre 7396 victimes recensées. Les victimes croient à la parole du PCMT. M. Clément Dohkot Abaïfouta dit avoir été surpris par cette audience inattendue, mais en sort satisfait. Pour lui, les victimes continuent à attendre encore et se sont fait entendre grâce à cette audience, dit-il.  « Vu la sincérité du PCMT , les instructions fermes qu’il a donné à son cabinet, les propositions concrètes qu’il a faites dans un délai raisonnable et l’engagement d’aller poser le problème au niveau de l’Union africaine (UA), me laissent croire que cette fois-ci, les victimes ne seront pas dupées », affirme-t-il. Il ajoute que le PCMT dit ne pas comprendre que la commission de l’UA soit présidée par un Tchadien et que le dossier du Tchad ne bouge pas.

Aussi, que le Conseil d’Administration (CA) mit sur pieds en septembre 2021 par la même UA n’a pas encore tenu son premier conseil, a-t-il souligné. Selon le président de l’AVCRHH, le président du CMT est surpris que l’actuel Premier ministre de transition étant Premier ministre au moment que le verdict était tombé ne puisse rien faire. Pourtant le verdict dit que le Premier ministre devait mettre sur pieds une commission qui va procéder à l’indemnisation des victimes.

M. Clément Dohkot Abaïfouta appelle les victimes à une remobilisation pour ce nouvel espoir qui vient de voir le jour. Il assure avoir dit au PCMT de corriger là où son père a échoué. Il insiste sur le fait que la parole d’un chef d’État vaut un acte. « Je crois comprendre que ce n’est pas dans le passé ou on nous nourrissait de promesses. Dans une lutte il faut se fonder à croire. Maintenant si l’applicabilité souffre, les victimes vont revenir à la charge et seront obligées de prendre le président du Conseil Militaire de Transition au mot », a fait remarquer le président des victimes du Hisseine Habré.

Rappel : L’ex-président tchadien est reconnu coupable en première instance par les Chambres Africaines Extraordinaires de Dakar pour crime de guerre, crime contre l’humanité, torture, esclavage sexuel,  viol et enlèvement. Il a été condamné à une peine à perpétuité. Il est décédé de Covid-19 il y a quelques mois. Depuis le verdict, plus de 240 victimes qui attendent réparation sont décédées.

Kouladoum Mireille Modestine  

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse