jeudi 20 janvier 2022

Décryptage du message à la nation du PCMT

Written by  Jan 04, 2022

Le 15 février 2022, c’est la date de la tenue du prochain Dialogue national inclusif(DNI) au Tchad. C’est ce qu’a annoncé à la nation le 31 décembre 2021, Mahamat Idriss Deby, Président du conseil militaire de la transition (CMT). Décryptage.

Les Tchadiens attendaient la date de la tenue du prochain dialogue national inclusif (DNI). C’est chose faite. Le général Mahamat Idriss Deby, Président du conseil militaire de la transition (PCMT) a tranché, c’est le 15 février 2022. Le dialogue national est l’un des principaux axes de la transition en marche après le décès du maréchal Idriss Deby Itno, le 20 avril 2021.

Dans son adresse à la nation ce 31 décembre 2021, le président du CMT évoque un dialogue sans tabou et souverain. « Les conclusions seront pleinement exécutoires, à l’issue duquel, une nouvelle Constitution va être adoptée par voie référendaire et des élections générales, transparentes, libres, crédibles et démocratiques vont être organisées », a dit le général. Il rappelle que de larges consultations de différentes composantes de la société tchadienne ont été organisées, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays à la satisfaction de tous. Le PCMT estime que toutes les forces vives de notre nation ont adhéré de façon unanime au principe du dialogue. « C’est une étape importante franchie, dans la marche pour la réconciliation nationale », a-t-il soutenu.

Le président de la transition soutient que les Tchadiens vont continuer à reconstruire des ponts et des passerelles. Selon lui, chaque citoyen doit trouver satisfaction à ses attentes au sein de la République. Il insiste sur le respect des règles qui régissent les institutions. « Il nous faut donc consolider les acquis de la transition en cultivant la paix et le vivre ensemble par un comportement responsable et patriotique. Tous les Tchadiens, de tous les bords, ont le devoir de se sentir concernés par le processus », a dit le PCMT. Le général Mahamat Idriss Deby dit que le DNI est un processus qui doit construire un nouveau Tchad, réconcilié et fort de l’apport de tous.

Il faudra remarquer que le PCMT n’a nullement fait mention dans son discours de l’épineuse question de révision de la charte de transition. Pourtant, une modification réclamée par plusieurs mouvements telle que la Coordination pour des actions citoyennes « Wakit Tama ». Cette plateforme a toujours insisté sur la révision de la charte, l’une aussi des exigences du Conseil Paix et Sécurité de l’Union africaine.

« Nous sommes tous, embarqués dans un même bateau à destination d’un seul port : un Tchad fort par l’unité de ses fils, un Tchad stable, en paix et tourné résolument vers le développement durable, un Tchad de justice et de fraternité », a conclu le général Mahamat.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

Votre Publicité sur Ialtchad Presse