jeudi 20 janvier 2022

Festival Dary, un rendez-vous des arts et de la culture

Déc 29, 2021

La 3e édition du festival national des arts et de culture du Tchad Dary est lancée ce 27 décembre à la place de la nation à N’Djamena. C’est la ministre de la Culture et de la promotion de la diversité madame Achta Djibrine Sy qui a lancé le festival en présence du premier ministre de transition Pahimi Padacké Albert représentant le président du Conseil Militaire de Transition (PCMT). Toutes les 23 provinces du pays sont représentées. Reportage

C’est dans une place de la nation joliment décorée que se déroule le festival Dary jusqu’au 8 janvier 2022.  Chacune des 23 provinces du pays représentées expose sur les stands les saveurs du terroir, l’architecture traditionnelle, les objets d’art, le style vestimentaire, la danse folklorique, et les chants traditionnels. Exception faite par la province du Logone Occidental qui n’a rien exposé comme culture sauf les danseurs qui ont égaillé le public.

Dans son mot de bienvenue, le maire de la capitale, N’Djamena, Ali Haroun, affirme que le Festival Dary arrive comme un rayon de lumière et d’espoir dans le quotidien des Tchadiens. Pour lui, le festival est devenu une véritable institution qui fait la fierté des Tchadiens. Les arts et la culture sont l’essence même de notre existence dit-il, et la ville cosmopolite de N’Djamena en est la parfaite illustration. « Lieu d’hospitalité et d’accueil pour les populations de nos provinces, le peuple d’Afrique et les autres régions du monde, N’Djamena assume avec beaucoup de joie sa fonction de cité urbaine des temps modernes. Ses structures et ses infrastructures sont capables d’accueillir de grands évènements comme le festival Dary, dit-il. Le premier magistrat de la ville rassure les festivaliers que toutes les dispositions sécuritaires et sanitaires sont prises pour offrir un cadre digne à cet évènement de dimension internationale. Il les exhorte à faire preuve de responsabilité dans leur geste quant à l’utilisation des infrastructures qui sont mises à leur disposition notamment la place de la nation.

Le président du comité d’organisation Abakar Rozi Téguil a dans son discours, relevé que le festival Dary est un grand rendez-vous culture qui est de retour avec plein de promesses en cette fin d’année. Il présente ensuite un menu riche et innovant qui, selon lui, fera voyager les spectateurs à travers les 23 régions à la découverte de l’immense diversité de la  culture tchadienne. Plus de 15 concerts, des sketches, des concours de danses, des compétitions d’arts oratoires, etc. Le président du comité d’organisation souhaite avoir plus de visiteurs cette année que les 300.000 de l’année dernière.

En lançant les activités du festival, la ministre de la Culture et de la promotion de la diversité, madame Achta Djibrine Sy qualifie d’initiative fédératrice et unificatrice le festival. Pour elle, Dary est une tribune dédiée au métissage des peuples, à la reconnaissance et à la valorisation de la dignité des racines culturelles. Il nous rappelle non seulement d’être fiers de nos origines indique-t-elle, mais aussi la complémentarité qui nous permet de transcender nos différences. « Le festival démontre un sentiment de responsabilité incombant à chaque fils du Tchad de protéger, de conserver et de léguer à la génération future, ce riche patrimoine culturel immatérielle. C’est un cadre de transmission des valeurs cher à nos ancêtres qui sont : l’honneur, la dignité, l’intégrité, la solidarité et la justice qui sont gage de cohésion sociale », dit la ministre de la Culture. Le festival Dary dans cette période de transition est pour elle, un appel au chevet de la mère patrie. Madame Achta appelle à la volonté politique et désire que le festival Dary se saisisse de toutes ses opportunités pour hisser le pays au firmament de son rayonnement culturel. Aussi, elle exprime le vœu que le pays de Toumaï, berceau de l’humanité émerge à travers ce festival comme place forte des arts et des cultures de l’Afrique comme le Burkina Faso est devenu une référence pour le cinéma du continent.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse