mercredi 25 mai 2022

L’église catholique tchadienne honore ses 6 prêtres

Déc 21, 2021

L’église catholique tchadienne a célébré ce samedi à N’Djamena le jubilé de 25 ans de vie sacerdotale de 6 prêtres tchadiens. La messe de jubilé a été officiée par Monseigneur Joseph Tinodji, évêque du diocèse de Pala, en l’église du Sacré-Cœur de Chagoua. Reportage.

Plusieurs fidèles chrétiens catholiques sont sortis massivement pour célébrer le jubilé de 25 années de vie sacerdotale de 6 prêtres tchadiens, en présence de plusieurs évêques venus pour la circonstance. C’est l’évêque de diocèse de Pala, Monseigneur Joseph Tinodji qui a eu l’honneur d’officier la messe du jubilé.  Les 6 hommes de Dieu ont été ordonnés prêtres depuis 1996 et se sont engagés, malgré leurs faiblesses, à servir Dieu, selon l’expression des religieux.

Pour Jean-Pierre Ningaina, curé de la paroisse du Sacré-Cœur de Chagoua, l’un des 6 jubilaires, 25 ans, ce n’est pas rien, c’est juste indicatif dans la maturité. Selon lui, 25 ans dans la vie religieuse, on devient mature, on sait qu’il faut faire et on apprend à corriger nos propres erreurs. « 25 ans de service sacerdotal, on appréhende mieux le sens de l’église. 25 ans de fidélité, c’est la fidélité de Dieu, ce n’est pas nous », dit-il. Le sucré de la paroisse du Sacré-Cœur ajoute qu’ils ne qu’un instrument que Dieu a utilisé pour servir son peuple.

Abondant dans le même registre, monseigneur Joseph Tinodji, Évêque de Pala, dans le sud estime que 25 ans au service de l’église mérite d'être  célébré . Monseigneur Tinodji souligne que les gens voient généralement ceux qui quittent le sacerdoce, et ne voient pas ceux qui font l’effort pour rester servir le seigneur, malgré leurs faiblesses et malgré leurs limites. « Quand quelqu’un arrive jusqu’à 25 ans, c’est un sujet de joie et d’Action de grâce au seigneur », souligne l’évêque de Pala. À son avis, la célébration des 25 ans de vie sacerdotale des 6 prêtres tchadiens est un succès grâce à la contribution des fidèles laïcs. Selon lui, c’est aussi un signe que le fait de se donner à l’église a porté de fruits et les fidèles chrétiens catholiques expriment leur reconnaissance et leur joie de les voir au service du seigneur. Monseigneur Joseph Tinodji indique que le jubilé est instauré dans la bible et c’est le seigneur lui-même qui a voulu. Il a donné l’exemple du sabbat chez les juifs qui est un jour de repos. L’évêque de Pala soutient que 25 ans de fidélité au seigneur est une étape importante. Il ajoute aussi que c’est le moment de marquer une pause et faire l’examen de conscience, de rendre grâce au seigneur et de demander la force pour pouvoir continuer. Parce que, dit-il, après 25 ans, il va avoir 50 ans et 75 ans au service du seigneur, si possible. Pour l’abbé Tihissem Jean-Marie, prêtre du diocèse de Pala, ordonné prêtre en décembre 1996, c’est un jour de joie et d’Action de grâce pour eux et pour l’Église catholique tchadienne. Selon l’abbé Jean-Marie, tout ce qu’il a fait, ce n’est pas lui. Il précise que les prêtres ne sont qu’un instrument que Dieu utilise pour faire sa volonté.

Abbé Nadjibé Damian, l’un des six jubilaires et responsables du séminaire de Bébédja, dans la province du Logone Oriental, estime que le jubilé est considéré comme une consécration. Il indique aussi que c’est le moment d’invoquer le pardon de Dieu pour les manquements et les faiblesses qui pourraient, peut-être, constituer un obstacle dans la conduite des brebis de Dieu. Le responsable spirituel du séminaire de Bébédja exhorte les fidèles chrétiens à rester soudés et à prier avec eux pour que Dieu puisse guider leur pas à bien accomplir leur mission.

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse