jeudi 20 janvier 2022

Les sarhois au secours de leur ville, Sarh

Déc 09, 2021

Sarh, chef-lieu de la province du Moyen-Chari va accueillir d’ici quelques jours un évènement. Il s’agit d’une rencontre diagnostique des maux qui sapent l’épanouissement cette-ville.  Au moins 500 participants sont attendus du 27 au 31 décembre 2021. Reportage.

Du 27 au 31 décembre 2021, la ville de Sarh va accueillir ses ressortissants. Ils vont examiner les problèmes de son développement. L’évènement est dénommé « Tous à Sarh 2021 » (TAS2021). Le comité d’organisation estime recevoir 500 invités. Les participants sont des ressortissants, des natifs et des sympathisants de la ville. L’entrepreneuriat des jeunes et des femmes, le sport, la culture, l’économie, l’habitat et la foire sont au menu de cette rencontre. L’enjeu est la création d’une association « Agir pour Sarh que j’aime ». Cette association aura pour mission de suivre les recommandations du TAS2021 afin d’impulser le développement de la ville.

Selon le comité d’organisation piloté par M. Yankal Alain, Sarh a beaucoup apporté au Tchad. Et il n’est pas admissible de laisser cette ville sombrer dans le chaos. Il déplore qu’elle soit  abandonnée par le régime du défunt président tchadien Deby. Nous avons pensé qu’il faut se réunir et rechercher des pistes de développement de notre ville, dit-il.  M. Yankal déclare que ces retrouvailles ne concernent pas seulement les Sarhois nés. Mais tous ceux qui sont passés par cette ville et qui reconnaissent le bienfait de Sarh, précise-t-il.  Aujourd’hui la plupart des jeunes désœuvrés croupissent sous l’effet de l’alcool. Il n’y a pas d’activités à but lucratif. Or, Sarh regorge de potentialités pour impulser son décollage.

La ville verte semble sombrer peu à peu et il faut vite agir. Le développement du Sarh c’est d’abord l’affaire de ses filles et fils. Le comité de réflexion estime qu’il faudra aussi penser reboisement. Sarh doit garder sa nature de ville verte. Pour l’équipe de pilotage de « Tous à Sarh2021 », la fête est ouverte à tout le monde. Des contributions de toute nature sont attendues pour la réussite de cet évènement.

M. Yankal affirme que la mobilisation financière pour cet évènement est à la traîne. Il soutient que les Sarhois de l’extérieur et ceux de N’Djamena ont fourni assez d’efforts. Actuellement, les rencontres se multiplient avec les autorités communales, les chefs des partis politiques et les différentes délégations administratives, dit-il. Pour lui, ce qui les a poussés a organisé cet évènement, c’est l’état insalubre dans lequel, la ville se trouve. Des images ont même été postées sur les réseaux sociaux.

Située à 900 km de N’Djamena, la capitale. Sarh a une population cosmopolite estimée à 300 000 habitants, Sarh est le chef-lieu de la province du Moyen-Chari. Ses principales activités sont l’agriculture, la pêche et l’élevage.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse