Print this page

Musique Tchadienne

Oct 19, 2020

Longtemps reléguée au second plan et insuffisamment assistée et valorisée, la musique tchadienne est un secteur plein de vitalité avec des talents qui s’affirment et des étoiles qui montent au firmament.

Même si la musique tchadienne n’a pas de carte de visite sur le marché de la discographie et dans les hits parades internationaux, force est de reconnaître que les musiciens tchadiens qui font partie des artistes de ce pays ne dorment pas sous leurs lauriers car les dix dernières années sont marquées par l’émergence de la musique tchadienne parce que les musiciens tchadiens sortent petit à petit de leur immobilisme. Tous les musiciens tchadiens, professionnels comme amateurs contribuent à la promotion de notre identité nationale.

 L’anthologie de la musique tchadienne est riche et impressionnante car elle est faite de tous les les rythmes et de toutes les chansons de chez nous. L’anthologie de la musique tchadienne englobe tous les rythmes et de toutes les chansons de chez nous où se mêlent la mélodie et la cadence. Elle est le reflet de notre diversité culturelle car du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest on trouve des grands chanteurs, des cantatrices, des griots. On trouve des femmes et des hommes pleins d’inspiration.

La musique tchadienne existe, elle est riche dans sa dimension traditionnelle et constitue un trésor d’inspiration de nos musiciens moderne. Au Tchad, chaque région a sa danse et son rythme qui reflètent  son identité. C’est la diversité de nos danses et de nos chansons qui nous fédèrent car dans les moments de réjouissance, les Tchadiens, sans séance de répétition, savent danser et exécuter tous les rythmes de chez eux dans un mouvement d’ensemble impressionnant. C’est dans cette musique traditionnelle et patrimoniale que nos musiciens modernes doivent tirer leur inspiration pour se révéler et s’imposer sur la scène internationale. Les musiciens qui s’abreuvent à la source de la musique traditionnelle ont réussi à se faire une place au soleil mais ceux qui sont complexés n’arrivent pas à émerger.

Plusieurs maux minent la musique tchadienne. Parmi ces maux figure le manque de promoteurs et de diffuseurs des œuvres musicales.  Mais les musiciens tchadiens peuvent bien vivre de leur musique s’ils font preuve de professionnalisme en prenant au sérieux ce qu’ils font car c’est de leur sérieux qu’ils attireront les promoteurs. Avec le phénomène de piratage accentué par les nouvelles technologies de la communication, les musiciens tchadiens doivent s’organiser pour défendre leurs œuvres.

 Le défi que les musiciens tchadiens doivent relever c’est d’abord le défi de l’organisation, du professionnalisme. Le reste viendra sans problème parce que les musiciens tchadiens possèdent un atout qui est la musique traditionnelle, véritable source d’inspiration. Pour mieux s’affirmer, les musiciens tchadiens doivent chanter en leur langue au lieu de vouloir chanter forcément dans des langues qu’ils ne maîtrisent  pas. En chantant dans leur langue maternelle, ils véhiculeront mieux leurs messages et feront en même temps la promotion de leur culture.