mercredi 25 mai 2022

Manif : les étudiants réclament la réhabilitation de leurs 3 camarades

Déc 09, 2021

Depuis deux jours, les étudiants de l’université de N’Djamena manifestent et réclament la réhabilitation de leurs 3 camarades exclus des universités du Tchad. Selon les responsables universitaires le motif de leur exclusion aurait perturbé le calendrier académique. Pour les étudiants, leurs camarades étaient exclus pour avoir participé à la manifestation contre Mme la ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, en visite au campus universitaire de Toukra en mai dernier. Reportage.

Après la grève des étudiants de la faculté des sciences de la santé humaine pour réclamer 33 mois de bourse impayée, c’est au tour des autres facultés de manifester depuis 2 jours pour réclamer eux aussi la réhabilitation de leurs 3 camarades exclus. Ils réclament aussi que le centre de santé universitaire soit équipé. Pour le Secrétaire exécutif (SE) des étudiants de l’université de N’Djamena, Yaya Barkai Mahamat, cette manifestation est relative à la revendication de 3 choses.  Les étudiants de l’université de N’Djamena demandent la réhabilitation de leurs 3 camarades exclus de l’université, le bus universitaire (qui seront bientôt en service selon nos sources) et le centre de santé universitaire. En ce qui concerne les 3 étudiants exclus, le SE des étudiants de l’université de N’Djamena estime que les motifs de leur exclusion ne sont pas lourds.

Le 20 mai dernier, le ministre de l’Enseigneur Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mme Lydie Beassemda avait rendu visite au campus de Toukra, à la sortie sud de la capitale, N’Djamena. Lors cette visite, les étudiants avaient boudé sa présence et avaient endommagé sa voiture et celle du président de l’université. Les étudiants de N’Djamena expliquent que c’est suite à cette manifestation que plusieurs étudiants ont été arrêtés, certains déférés, puis libérés. Selon lui, le président de l’université de N’Djamena a voulu faire « une justice à part entière », en confisquant les cartes d’étudiants de 35 camarades pendant 4 mois. « J’étais parti rencontrer le président de l’université pour réclamer les cartes des 35 camarades, mais il n’a pas restitué et les étudiants avaient barricadé la route de l’université pour exiger la restitution de leurs cartes », dit M. Yaya Barkai Mahamat. Selon lui, sans ces cartes, les étudiants ne peuvent pas se réinscrire. Ensuite, le président a restitué les cartes. Toutefois, il précise que 3 étudiants ont été convoqués au conseil de discipline, puis expulsés définitivement des universités du Tchad. « J’étais clair avec le président de l’université que si les 3 camarades sont exclus de l’université, il va porter la responsabilité de cet acte ». Le président de l’université tient mordicus à l’exclusion de ces étudiants pour des raisons de perturbation du calendrier académique. « C’est un règlement de compte » affirme M. Yaya Barkai Mahamat. Il rajoute que c’est parce que les 3 étudiants sont influents dans le bureau national des étudiants et que les autorités universitaires veulent vaille que vaille leurs têtes. « C’est un règlement de compte, sinon le motif ne mérite pas cette sanction suprême, l’exclusion. Nous avons entamé les négociations avec le président de l’université. Et nous irons voir les plus hautes autorités du pays, si nous n’obtenons pas gain de cause ».

Le SE des étudiants de l’université affirme qu’il a écrit au ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour demander la réhabilitation de ses 3 camarades, mais la lettre est restée sans suite. Le bureau des étudiants a donné 2 mois aux autorités pour réagir, mais ils ne l’ont pas fait, c’est dans ce sens qu’ils sont obligés de descendre de manifester pour réclamer la réhabilitation sans condition de leurs camarades.

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse