jeudi 20 janvier 2022

L’auto-élévation du PCMT au grade de Général d’armée indigne 3 intellectuels

Déc 04, 2021

L’élévation du président du conseil militaire de transition (PCMT), du général du corps d’armée Mahamat Idriss Deby, au rang et grade de général d’armée 5 étoiles  suscite l’indignation dans le milieu politique et intellectuel. Plusieurs Tchadiens pensent que cette élévation est de trop et pourrait entraver la bonne organisation du dialogue national inclusif (DNI) en vue. Reportage

Le président du Conseil Militaire de Transition (PCMT), le général du corps d’armée Mahamat Idriss Deby est apparu lors de la célébration de la fête de la démocratie le 1er décembre dernier avec une étoile de plus. Les Tchadiens étaient curieux et surpris de ce changement. Ils ont aussitôt réagi. Et la nouvelle a fait de buzz dans le pays. Mais ce changement brusque n’est pas du tout du goût de tous les compatriotes du président de la transition. Certains voient dans ce grade, un signe de continuité du père défunt. Ils s’inquiètent des conséquences que cette autoélévation pourrait avoir sur la transition en cours. Dans le milieu politique et intellectuel, on estime que le PMCT ne devrait pas s’autoproclamer général d’armée, puisque le pays est en transition et attend impatiemment un dialogue qui devrait unir les Tchadiens.

Évariste Ngarlem Toldé, enseignant chercheur et politologue, estime que le pays est en train d’aller vers une mégalomanie. Ce qui signe le désir du PCMT de se maintenir au pouvoir. « Il est en train de s’enraciner. Ce qui est sûr, il n’est pas prêt à lâcher prise. Les Tchadiens doivent se battre pour obtenir un changement démocratiquement par le dialogue », dit-il. Il affirme qu’il faut arrêter cette manière cavalière de dévaloriser les choses. A son avis, les nominations, les Tchadiens en ont vu d’autres. Mais s’autonommer à cet âge général d’armée est exagéré. Dr Toldé ironise en se demandant ce qu’a fait le président du CMT en 8 mois pour obtenir ce grade. « Il est sur le chemin de son père et les Tchadiens n’ont pas oublié qu’on est passé de la République à la monarchie et peut-être bientôt il va s’autoproclamer lui aussi Maréchal », s’indigne le chercheur.

L’ancien ministre de la justice, Garde des Sceaux, chargé des droits humains, le Pr Ahamat Mahamat Hassan va dans le même. Il précise que ce n’est pas pour la première fois au Tchad qu’un président s’autoproclame général. Selon lui, le défunt président Idriss Deby Itno s’était fait signer le décret le nommant le général d’armée, 5 étoiles. Le juriste affirme que  la logique voudrait que ce genre de décision impliquant des effets militaires doit se faire de manière collégiale en conseil des ministres. « Je suis désolé, Idriss Deby l’a fait, son fils vient de le faire. Surtout qu’il est en transition, il est conscient, il prend le devant par ce que le dialogue politique qui est en vue va évoquer la question de la réforme de l’armée », regrette-t-il. Selon l’ancien ministre, beaucoup de Tchadiens pensent que leur pays ne dispose pas une armée nationale et que cette question devrait être discutée par les délégués pendant le dialogue. Pour le Pr Ahamat, au Tchad l’armée est utilisée comme un instrument de prise d’otage des autres tchadiens. « Je suis surpris que Mahamat Idriss Deby s’autoproclame général d’armée. C’est dommage. Ça peut être mal perçu par les Tchadiens et ça va être débattu dans le prochain dialogue politique de réconciliation ».

Pour Dr Sitack Yombatinan Béni, Pr de Droit constitutionnel, n’importe quelle élévation ou n’importe quel avancement obéit à des procédures. On ne peut pas se lever un matin et s’autoproclamer général d’armée 5 étoiles.  Selon lui le PCMT réimprime les actes de son défunt père. L’enseignant chercheur et l’homme politique que cette élévation n’intéresse pas les Tchadiens. Selon M. Sitack, les Tchadiens sont impatients de voir le dialogue tant souhaité apporter le changement pour sortir de la souffrance et de la misère imposée par un clan qui s’accroche au pouvoir depuis plus de 30 ans. « C’est inopportun de s’autoproclamer général d’armée 5 étoiles. Le fils entouré de mêmes conseillers de son père fait les mêmes erreurs . Et cela le conduira à la mort comme son père », affirme cinglant Dr Sitack Yombatinan Béni.

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse