jeudi 20 janvier 2022

1er décembre : sans le Maréchal avec le Général d'Armée 5 étoiles

Déc 02, 2021

L’ère de la liberté et de la démocratie a sonné, selon les partisans du défunt président Deby Itno le 1er décembre 1990. Le jour où le Maréchal renversa son mentor, Hissène Habré, lui aussi défunt, ne verra pas le défilé à sa télévision de son pays d’accueil le Sénégal. La roue de l’histoire tourne. Ce matin à la place de la Nation de N’Djamena, capitale tchadienne, un défilé militaire en présence du général Mahamat Idriss Deby Itno fils du Maréchal, qui lui a succédé au trône pour la période de transition est élevé au grade de General d’Armée 5 étoiles. Reportage.

Cen ce matin du 1er  décembre, les différents corps militaires sont tous présents pour honorer la journée de la Liberté et de la Démocratie. Presque toutes les personnalités publiques, les corps diplomatiques et les représentants des institutions internationales et les hautes autorités du pays pour rendre hommage à la mémoire du Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno mort au combat le 20 avril dernier.  La cérémonie de prises d’armes est marquée par le dépôt des gerbes de fleurs au monument des martyrs, des défilés militaires. Une importante foule a fait le déplacement de la place de la nation. Le Président du conseil militaire de transition, Mahamat Idriss Deby Itno est élevé au grade de général d’Armée.

Rappel : le 1er décembre 1990, le Mouvement patriotique du salut (MPS) a renversé le régime dictatorial de Hissène Habré. « Je ne vous apporte ni or ni argent, mais la liberté », a promis Idriss Deby lors de son premier discours à la nation. La mort du premier Maréchal tchadien a pris de court les Tchadiens. Avant son décès, le maréchal a mis un accent particulier sur la paix, l’unité nationale et la cohabitation pacifique. Selon plusieurs sources, il a été déclaré vainqueur des élections 2020 dès le 1er tour  alors qu’il serait déjà mort ce 20 avril 2021.

Depuis cette date, le Tchad est entré en transition dirigée par une junte militaire très contestée par certains mouvements et partis politiques de l’opposition. Afin de permettre aux Tchadiens de tous les horizons de rebâtir leur nation, un dialogue national inclusif.

Ce 29 novembre 2021 un Conseil Extraordinaire des ministres a été animé par le Président du Conseil Militaire de Transition (CMT) le général Mahamat Idriss Deby Itno. Deux projets de loi portant amnistie générale. Le premier porte sur des faits d’atteinte à l’intégrité de l’État et de délits d’opinion. Cette amnistie devrait bénéficier à 39 détenus. Et le second projet de loi porte sur des faits d’acte de terrorisme, de complicité, de recrutement et d’enrôlement des mineurs de moins de 18 ans. Ce projet vise à absoudre 257 membres des groupes armés des condamnations prononcées par la Cour criminelle de N’Djamena qui a siégé en urgence à Korotoro le 22 août 2019. L’intérêt de ces 2 projets d’amnistie générale est de réconcilier les Tchadiens.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse