vendredi 3 décembre 2021

Le pacte social n’est pas respecté selon le SET

Nov 20, 2021

Au lendemain de la signature du pacte social, le syndicat des enseignants du Tchad (SET), province de N’Djamena, capitale tchadienne, menace de déclencher la grève. Le SET, section de N’Djamena, revendique le versement des reliquats des titres de transport des années 2016 et 2017. Selon le Secrétaire Général Adjoint (SGA) du SET avec qui la rédaction s’est entretenue, le gouvernement ne respecte pas son engagement paraphé dans le pacte social. Or, le président du Conseil national de dialogue social(CNDS) évoque des démarches qui sont entreprises par le gouvernement pour répondre à ses engagements. Reportage.

Le syndicat des enseignants du Tchad (SET), province de N’Djamena a lancé un préavis de grève qui court du 15 au 30 novembre 2021. Pour son SGA, M. Dion-Nadji Moise, il n’est pas tôt de faire la grève. « Je voudrais dire que dans le pacte social, il y a des engagements qui ont été pris et doivent être respectés à des moments précis », déclare-t-il. Selon le SGA, les primes de transport de 2016 et 2017 doivent être versées aux ayants droit en septembre 2021. Celui de l’année 2018 doit être touché en octobre passé, ajoute-t-il. Mais il regrette que jusqu’aujourd’hui les reliquats de 2016-2017 ne soient pas payés. « Nombre de nos camarades défilent ici dans nos locaux pour nous informer qu’ils n’ont pas reçu leur titre de transport. Nous avons fait toute une liste que nous avons envoyée à la plateforme qui est actuellement à la solde. Malgré cela, les plaintes continuent à nous parvenir », dit M. Dion-Nadji Moise.

Le syndicaliste affirme que c’est le titre de transport de 2018 qui est viré dans les banques. Il émet de réserve et affirme qu’il faudra vérifier l’effectivité parce que plusieurs personnes disent qu’elles n’ont pas perçu leur dû. Le SGA du SET de N’Djamena évoque le 3e point de leurs revendications : la prime des craies et de la documentation. « Beaucoup d’enseignants ont vu leurs primes de craies et de la documentation suspendues lors de la mission du contrôle d’Inspection générale d’État de 2018. Après examen de leur situation régulière par l’IGE, ils ont été rétablis. Normalement si l’IGE les rétablit, la solde devrait le faire autant. Malheureusement, la solde n’a pas rétabli tout le monde. Ceux qui sont suspendus doivent en principe bénéficier de rappels de plusieurs années (2018-2021) », clarifie-t-il. Ce que déplore M. Dion-Nadji Moise dans le pacte social, ce point est passé sous silence. Le SET de N’Djamena demande les explications au gouvernement sur cela. Le SGA note que le syndicat n’a pas perdu de vue les nouveaux intégrés, 4e point de leurs exigences. « Le pacte social stipule clairement que les nouveaux intégrés doivent bénéficier de leurs rappels de salaire. S’ils ont par exemple, six mois d’arriérés, la moitié sera versé en octobre et le restant en décembre. Mais jusque-là, rien ne leur a été versé ».

Pour le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), Ali Abbas Seitchi, contacté au téléphone, les démarches sont entreprises auprès des banques pour le versement des primes de transport de 2018. Selon lui, le gouvernement fait de son mieux pour satisfaire à son engagement.

Moyalbaye Nadjasna


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/ialtchad18/public_html/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse