vendredi 3 décembre 2021

Pré-dialogue de N’Djamena : le Barreau s’insurge contre le rapport final

Nov 12, 2021

Le conseil de l’Ordre des avocats du Tchad (COAT) boude le rapport final des travaux du pré-dialogue pour la province de N’Djamena. Au cours d’une réunion organisée, le 8 novembre passé dans leur bureau au 8e arrondissement de la capitale tchadienne, le barreau tire une sonnette d’alarme. Reportage.

Les avocats tchadiens s’insurgent contre le rapport final des travaux du pré-dialogue pour la ville de N’Djamena tenu du 5 au 7 novembre dernier. Ce 8 novembre 2021, le COAT se dit indigner que, pour la forme de l’État, le document final opte pour l’État unitaire décentralisé. Le barreau déclare que c’est une manigance et une manipulation très grave. Selon le COAT, dans le rapport de groupe sur la thématique 2 « forme de l’État, constitution, etc. », aucune forme d’État n’a été retenue. Le barreau précise que cela est dû aux divergences des points de vue, très marqués. « Il avait simplement été recommandé de soumettre la question de la forme de l’État au referendum. Cette recommandation a été validée par la plénière », indiquent les avocats.

Pour les défenseurs des droits humains, ils se sont engagés à fond comme membres du présidium et comme rapporteurs lors du pré-dialogue de N’Djamena. Mais le COAT dit faire des constats amers dans les groupes qui ont travaillé sur, « les thématiques traitant de la forme de l’État, la constitution, les réformes institutionnelles, processus électoral et droits humains et libertés fondamentaux. » D’après les avocats, ce qui a motivé leur engagement c’est le souci d’un Tchad nouveau pour un véritable État de droit, gage du respect des droits humains.

Le barreau demande que le dialogue à venir soit réellement inclusif. Il soutient que pour satisfaire aux attentes aux Tchadiens après le DNI, les avis des citoyens doivent être recueillis avec objectivité sans des manipulations politiciennes. Le COAT s’inquiète de l’élan actuel des choses et craint fort que le dialogue à venir ne soit qu’une formalité sans issue. Le Barreau affirme qu’il est encore temps de rectifier les tirs afin que cette importante assise tienne toutes ses promesses.

« Tant dans le choix des participants, tant dans la conduite des débats, tant dans la prise des résolutions, ainsi que leur mise en œuvre. C’est seulement à ces conditions que le futur dialogue pacifiera les Tchadiens et jettera les bases d’un État de droit que nous appelons de tous nos vœux », conclut le conseil de l’Ordre des avocats du Tchad.

Moyalbaye Nadjasna


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/ialtchad18/public_html/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse