vendredi 3 décembre 2021

La vraie histoire de l’agression de l’Abbé Madou par des militaires

Nov 05, 2021

Le curé de la paroisse St Isidore Bakandja de Walia Goré, dans le 9e arrondissement de la commune de N’Djamena, abbé Madou Simon-Pierre a été agressé par les militaires qui accompagnaient la Société Nationale d’Électricité (SNE) dans sa mission de contrôle des clients. Selon les témoins rencontrés dans la paroisse, le curé qui cherchait à photographier les 3 véhicules militaires a été giflé, puis son portable a été arraché. Reportage.

3 véhicules remplis de militaires étaient arrivés le 3 novembre dernier sans demande d’autorisation pour se reposer dans la cour de la paroisse St Isidore Bakandja de Walia Goré, dans le 9e arrondissement de la commune de N’Djamena. Le gardien de cette paroisse s’est approché des militaires pour savoir l’objet de leur visite. Les militaires lui ont bonnement répondu qu’ils accompagnent l’équipe de contrôle de la SNE et en attendant l’arrivée du reste de l’équipe, ils veulent se reposer dans la cour de l’Église. Selon le gardien de la paroisse, c’est pour la première fois que les militaires entrent dans ce lieu de prière et en tant que premier responsable de la sécurité, il en a informé le curé. Pour le laborantin du centre de santé de cette paroisse et témoin des faits, les militaires étaient arrivés vers 8h30, sans demander l’autorisation d’entrer. Selon lui, informé par les membres de la paroisse et le gardien, le responsable de la paroisse a voulu photographier leurs camions et cela a irrité les hommes en treillis qui ont fini par le gifler. 

Les témoins indiquent aussi que les agresseurs ont par la suite cherché à s’enfuir vers la forêt de Walia. Ils ont été rejoints par le prêtre et par quelques-uns de ses fidèles. Après les réactions des fidèles de la paroisse, les militaires ont tenté de justifier leur forfait en disant que le curé ne leur a pas spontanément offert la place au sein de son église pour qu’ils se reposent.

Cette violation du lieu de culte a fait réagir plusieurs communautés chrétiennes de la capitale, des intellectuels et certains membres de la société civile. Le président de la commission nationale des droits de l’homme (CNDH) Djidda Oumar Mahamat s’est insurgé contre de tels agissements qui constituent une violation d’un lieu de culte et un traitement inhumain et dégradant. Il appelle le ministère de la Justice et le ministère délégué à la présidence du conseil, chargé de la défense nationale que les auteurs de cet acte soient poursuivis et punis conformément aux lois en vigueur. L’archevêque de N’Djamena, patron de l’église catholique du Tchad, s’est rendu sur le lieu pour constater les faits. Une réunion diocésaine est en cours pour faire le point sur l’agression du curé, abbé Madou Simon-Pierre, de la paroisse st Isidore Bakandja de Walia Goré.

Jules Doukoundjé


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/ialtchad18/public_html/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse