vendredi 3 décembre 2021

Proposition d’une nouvelle charte pour tous

Oct 31, 2021

Plusieurs organisations de la société civile dont Wakit Tama, la plateforme des concertations de la diaspora tchadienne et une partie de l’opposition démocratique se sont rencontrées du 27 au 28 octobre dernier à Genève en Suisse. Elles ont réfléchi sur la transition au Tchad. Reportage.

Plusieurs organisations de la société civile et la plateforme des concertations de la diaspora tchadienne se sont données de rendez-vous du 27 au 28 octobre dernier à Genève en Suisse pour débattre sur la transition tchadienne. Pour le coordonnateur de l’ONG Utopie Nord-Sud, Haroun Zorrino, le Tchad vit une situation de crise politique, économique et sociale sans précédent qui révèle des fragilités majeures du système politique et institutionnel mis en place depuis la prise du pouvoir de Idriss Deby Itno en 1990. Le responsable de l’ONG indique que c’est dans ce contexte qu’il organise cette 2e assise pour permettre aux différents acteurs institutionnels et associatifs de se retrouver pour explorer des voies et moyens pour instaurer une transition apaisée et véritablement inclusive.

Joint au téléphone depuis Genève, l’homme politique et membre de Wakit Tama, Dr Sitack Yombatinan Béni affirme que cette conférence est bénéfique et enrichissante pour les organisations de la société civile. Il soutient qu’une bonne partie de la diaspora, de l’opposition politique et les représentants des politico-militaires étaient présents. Selon lui, la charte de la transition était au menu de la discussion. Après deux jours des travaux, les activistes ont proposé une nouvelle charte. « C’est une charte à visage civile, une charte civilisée qui a une grande différence, qui renforce et équilibre le pouvoir », explique-t-il. Selon lui, cette charte met l’accent sur le respect des droits l’homme et les libertés fondamentales. La nouvelle charte propose la mise en place d’un Conseil républicain avec 15 personnes qui vont gérer la transition. Pour Dr Sitack cette charte permettra d’avoir une transition apaisée, souveraine, libre, ouverte et utile pour tous les Tchadiens. Il indique qu’elle met l’accent sur le consensus pour aller vers les élections libres et transparentes.

Le juriste souligne aussi qu’ils ont fait des déclarations dénommées déclaration de Genève, avec des points précis qui engagent toutes les parties. « Je pense qu’avec le soutien de la population tchadienne éprise de paix, de justice, de liberté, veut qu’on aille vers un gouvernement civil », estime l’homme politique. Il ajoute qu’il y a eu des réunions stratégiques avec plusieurs partenaires. Les participants affirment être satisfaits de cette rencontre. Elle a permis d’échanger sur le Tchad pour avancer.  Enfin, il dit aussi qu’il y a eu à Genève des contacts intéressants. Le constitutionnaliste révèle qu’ils ont mis en place lors cette rencontre des stratégies de luttes qu’ils doivent mener ensemble de manière coordonnée et disciplinée.

Aux termes de leurs travaux, les organisateurs de cette 2e assise de Genève ont organisé une manifestation devant le bureau des Nations Unions à Genève pour appeler la communauté internationale à s’impliquer pour la tenue d’un dialogue national inclusif et consensuel.

Jules Doukoundjé


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/ialtchad18/public_html/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse