vendredi 3 décembre 2021

CNT : un budget qui continue à susciter l’indignation

Oct 24, 2021

8,916 900 milliards de FCFA, c’est le montant du projet de budget de l’exercice 2021 du Conseil National de la Transition (CNT). Salaires, indemnités, frais de session, achat de véhicules, matériels bureautiques et informatiques, carburant y compris. Ce budget continu a suscité des réactions des acteurs politiques. Reportage.

M. Salibou Garba, ex-député et président national du parti, Alliance national pour la Démocratie (AND) affirme que le projet de budget du CNT n’est pas du tout une surprise. « Cela a toujours été la pratique. À ce que je sache, l’Assemblée Nationale (AN) sortante qui comptait plus de membres disposait déjà d’un budget 2021. Les seules dépenses d’installation ne peuvent pas justifier les montants révélés.», dit-il.

Salibou Garba rappelle que le journal Abba à travers ses articles a signalé les surfacturations, révélé un rapport interne d’exécution du budget de l’AN : « une clé USB à 396 000 frs, un ordinateur de bas de gamme à 1 500 000 frs, la construction du dos d’âne à l’entrée de l’AN à plus de 60 millions. Demandez les prix des travaux non indispensables de l’hémicycle, les coûts des miradors, etc. », rappelle-t-il. Le leader politique déclare qu’il faut se demander à combien ont été vendues les voitures de fonction à leurs utilisateurs, en ventes forcées. Il ajoute que, les frais de mission ont été détournés, refusés aux ayants droit. Le président du parti AND soutient que le personnel est recruté de façon ahurissante. « À moins de 200 unités à la 2e législature, nous sommes passés à plus de 1400 selon feu Président Idriss Déby, un personnel invisible, mais qui émarge chaque mois.  La liste est longue, très longue », clame l’ancien parlementaire. Pour M Salibou Garba, ceux qui ont conçu et monté le Bureau du CNT savaient très bien ce qu’ils faisaient. Il affirme que c’est la poursuite du pillage à ciel ouvert des ressources de l’État. C’est le comble de l’insouciance, insiste-t-il.

Le président du parti Union National pour le Développement et le Renouveau (UNDR) M. Saleh Kebzabo abonde dans le même sens. Dans un tweet le 14 octobre 2021, l’ancien député écrit, « une véritable entreprise de pillage à ciel ouvert qui se met en place au CNT. La défunte AN a donc emporté tous les matériels roulants et de bureaux au point que le CNT doive tout racheter ? Un vrai scandale d’État en cours. »

Le président du parti socialiste sans frontière (PSF) de Yaya Dillo demande la dissolution complète du CNT. « Demain ils feront des marchés et détourneront les moyens de l’État. Ils achètent des voitures à 85 millions pendant que les gens meurent de faim », martèle-t-il.

D’après le président de l’AND Salibou Garba, au moins 4 membres du CNT n’ont pas fait acte de candidature, donc ils n’ont pas déposé de dossier. Selon lui, les militants FAR ont été harcelés pour déposer le dossier de Yorongar après la clôture du dépôt de dossier. « L’intéressé doit se demander ce qu’il fait dans cette galère. Une assemblée monochrome à souhait pour voter par acclamations. Adieu les débats contradictoires pour trouver des consensus durant toute période de transition », dit-il. Il estime que ceux qui ont pris le pouvoir par la force ignorent que le Tchad est en période de transition. Selon lui, ils se comportent en détenteurs légitimes du pouvoir, uniquement préoccupés à vider les caisses de l’État.

« Quitte de la transition inclusive, consensuelle et apaisée. Il revient à la communauté internationale qui est en charge de sa supervision de tirer la sonnette d’alarme en vue de recadrer et redresser cette transition », conclut Salibou Garba.      

Moyalbaye Nadjasna


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/ialtchad18/public_html/templates/ts_dailytimes/html/com_k2/templates/default/item.php on line 356
  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse