mercredi 27 octobre 2021

La communauté Kamaya demande la création d’un cantonnât

Oct 10, 2021

Les ressortissants du canton Kamaya dans la province du Borkou se sont retrouvés ce 9 octobre autour de leurs dignitaires traditionnels au quartier repos, dans le 4e arrondissement de N’Djamena capitale du Tchad. La communauté Kamaya réitère son soutien au Conseil Militaire de Transition (CMT). Et demande la création du canton Kamaya Hallanga de Alhadj Sougoumé Kamamadou.

15h. Quartier Blabline, dans le 4ème arrondissement de la ville de N’Djamena. Une marée humaine a pris d’assaut les lieux de la rencontre. Une foule constituée des jeunes diplômés, des cadres civiles et militaires et des opérateurs économiques. Les griots n’ont pas raté cette occasion. Ils chantent en l’honneur des dignitaires. L’ambiance était à la fête, à l’amitié et à la fraternité. Les uns après les autres, ils se relaient pour présenter leurs civilités aux chefs traditionnels. Tous détendus, ils méditent le sort de leur canton qui, selon eux, est mal géré.

Les dignitaires de la communauté Kamaya, Sa Majesté Alhadj Sougoumé Kamamadou et Ahmat Kosso Chahaimi rejettent la gestion actuelle du canton Kamaya. Ils réitèrent leur soutien au CMT. Ils disent être satisfaits de l’effort entrepris par le CMT pour le maintien de la paix et de la stabilité. Ils demandent au président du CMT la création du canton Kamaya Hallanga  sous l’égide du chef Alhadj Sougoumé Kamamadou.

La communauté Kamaya réclame également la réhabilitation du chef de canton légitime, Sa majesté Ahmat Kosso Chahaimi. Selon cette communauté, ce dernier est le seul  héritier habileté à succéder au feu Kellei Chahaimi. Le défunt chef de canton à avoir dirigé le canton Kamaya de 1936 à 2002.

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

Votre Publicité sur Ialtchad Presse