mercredi 27 octobre 2021

Alcool et grossesse ne font pas bon ménage

Oct 07, 2021

Beaucoup de femmes enceintes et allaitantes consomment de l’alcool au lieu de manger des aliments nutritifs pour le développement de l’enfant. L’alcool traverse le placenta et est absorbé par le fœtus. Cela peut entraîner des conséquences à court, moyen et long terme dans la croissance du futur bébé d’après les techniciens en Santé de reproduction (SR). Reportage.

Selon Bedingar Ngarossorang, coordonnateur du projet de la Croix Bleue tchadienne, « dans certaines communautés tchadiennes, on fait croire que la consommation de l’alcool pendant la grossesse embellit la peau du bébé et le rend beau. ». D’autres encore ajoute-t-il, pensent que l’alcool est un lègue ancestral. Pourtant dit-il, l’alcool n’est pas bon pour une femme enceinte ou une allaitante. Il affirme que la consommation d’alcool par une femme enceinte entraine ce qu’on appelle, « syndrome d’alcoolisation fœtale ».  Ce syndrome peut causer des anomalies physiques, mentales et comportementales durant toute la vie de l’enfant, dit M Bedingar Ngarossorang.

Pour le coordonnateur, « l’enfant né d’une mère alcoolique, à un poids anormalement faible par rapport à sa taille, une tête de petite dimension pour l’âge, un poids décroissant avec le temps non causé par la malnutrition. » Il précise que les enfants atteints du syndrome d’alcoolisation fœtale ont de difficultés à apprendre. « Ces enfants présentent fréquemment des difficultés d’apprentissage résultant d’une capacité de raisonnement et d’une aptitude opérationnelle médiocres. Ils peuvent savoir des informations, mais ne peuvent les appliquer à différentes situations. À cause de leur apprentissage irrégulier, les enseignants vont penser qu’ils ne fournissent pas d’efforts et les qualifient de paresseux. Pourtant la cause de tout cela est lointaine ».

Plus loin pendant la socialisation, les enfants nés des mères consommatrices d’alcool ont des aptitudes sociales inadaptées souligne le coordonnateur. Il soutient que c’est démontrer que, ces enfants ont un comportement social inapproprié à cause de la capacité altérée de leur raisonnement. M Bedingar explique aussi que de tels enfants ne comprennent pas les signaux de messages subtils comme les gestes ou les expressions du visage. « Ces enfants présentent des troubles liés au système nerveux. A l’âge adulte, ils auront de difficultés de compréhension, de jugement, d’hyperactivité et une attitude rebelle. Ce qui va compliquer leur adaptation à la vie sociétale », explique-t-il.

L’alcool n’a jamais été un bon compagnon d’une femme enceinte et de celle qui allaite, dit M. Bedingar Ngarossorang. Il déconseille aux femmes de ne pas consommer de l’alcool pendant la grossesse et au cours de l’allaitement. Car, selon lui, la science n’a pas encore établi qu’il existe une quantité d’alcool qui fait du bien au fœtus. C’est dans ce cadre que la Croix Bleue Tchadienne dit-il, informe les populations sur les méfaits de l’alcool pour la femme enceinte. « Cette information passe à travers les sensibilisations de proximité, les conférences de presse, de caravane de sensibilisation et de mobilisation sociale », conclut-il.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse