samedi 4 février 2023

Foncier à Moundou : Oxfam renforce les capacités des acteurs de la société civile

Déc 20, 2022

L’ONG Oxfam renforce les capacités des acteurs de la société civile pour participer activement dans tout le processus d’élaboration de la politique foncière nationale au Tchad. C’est dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d’accord entre Oxfam et la FAO, intitulé « Mobilisation des acteurs de la société civile dans le processus d’élaboration de la politique foncière au Tchad dans le contexte de la mise en œuvre des Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers au Tchad ».

La salle de L’Association tchadienne pour la Non-Violence (ATNV) abrite l’atelier. Ils sont une trentaine des participants venus des 8 provinces méridionales qui verront leurs capacités renforcées en la matière. Le coup d’envoi officiel des travaux est donné par le secrétaire général de la province du Logone occidental Tchouzeube Sindang Basile entouré des autorités administratives civiles et militaires, ainsi que le responsable chargé de la consolidation de la paix de l’ONG Oxfam.

Pour Nadjikong Innocent responsable chargé de la consolidation de la paix de l’ONG Oxfam, ce présent atelier dit-il, vise à mobiliser et renforcer les capacités des acteurs locaux de la société civile pour participer activement dans tous les processus d’élaboration de politique foncière nationale au Tchad.

Dans son discours, M. Tchouzeube Sindang Basile a affirmé que le Tchad ne dispose pas d’une politique foncière avec une vision et des orientations sur le foncier. Pourtant, une politique foncière appropriée au Tchad est considérée comme essentielle par les techniciens étatiques, par les experts et les acteurs de la société civile tchadienne. L’objectif est de clarifier les droits et obligations des différents usagers, promouvoir une gestion efficace du territoire, assurer une gestion durable des ressources naturelles, sécuriser les investissements, améliorer la gouvernance du secteur et créer les conditions d’un développement socio-économique harmonieux, équilibré et durable.

Le gouvernement a permis la mise en place d’un comité de relecture du projet de code domanial et foncier. Il est composé des représentants de 8 ministères, de 5 représentants des organisations de la société civile tchadienne, de l’Observatoire du Foncier au Tchad (OFT), d’universitaires et d’autres experts techniques. Ce comité a joué un rôle important pour relancer la relecture du projet de Code domanial et foncier selon une approche multi-acteurs.

En 2019, la collaboration entre la FAO et Oxfam a été renforcée, en particulier avec la possibilité que la FAO et l’initiative « Land-at-scale » financée par les Pays-Bas et mis en œuvre par OXFAM, appuient aussi le gouvernement dans ses efforts pour améliorer la gouvernance foncière à travers la mise en œuvre d’une réforme inclusive, mobilisant la contribution de divers acteurs et parties prenantes. Cette dynamique, basée sur des actions concertées, a été saluée par le ministère de l’Aménagement du Territoire, du Développement de l’Habitat et de l’Urbanisme (MATDHU) et, a donné une nouvelle impulsion au processus de révision du code.

Le Ministère en charge des Affaires foncières a sollicité l’appui de la FAO pour entreprendre le processus d’élaboration d’une Politique Nationale Foncière. Il est important précise, M. Basile de reconnaître que la Province de Logone Occidentale a bénéficié de beaucoup de Projets de développement durant les trois dernières décennies. Plusieurs programmes et projets de développement étaient mis en œuvre avec l’appui des Partenaires Techniques et Financiers et notamment celui de la FOA et le Pays-Bas à travers Oxfam qui œuvre pour le bien-être de nos populations, « ce qui doit nous interpeller tous pour apporter notre appui et de la mise en application des connaissances acquises et d’exploitation des Directives volontaires qui sera mis à votre disposition » dit le secrétaire général.  

Il rappelle aux participants notamment, les membres des organisations de la société civile, les autorités coutumières et religieuses à la restitution des connaissances acquises à leurs bases respectives. 

Mbaiwanodji Adrien, Moundou, Ialtchad Presse

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays

    Votre Publicité sur Ialtchad Presse