samedi 4 février 2023

Le Parti PISTE dénonce la confiscation du pouvoir

Jan 09, 2023

Le président du Parti des Intellectuels et socialistes tchadiens pour l'Évolution (PISTE) Netoi-Allah Ringard a animé un point de presse ce 9 janvier au siège de son parti situé dans le 7 -ème arrondissement de la capitale tchadienne, N'Djamena. Il dénonce les conflits et les guerres au Tchad, l'enquête sur la mort du Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno et la confiscation du pouvoir par une petite minorité de nordistes. Reportage.

Le président du parti PISTE Netoi-Allah Ringard a animé dans son point de presse affirme que le Tchad est plongé dans des plusieurs conflits et guerres notamment les conflits entre éleveurs et agriculteurs, les forces de l'ordre et les orpailleurs, les conflits autour des terres, les tensions entre le gouvernement et les diplômés sans emploi, le conflit autour du décès du Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno, etc. est l’œuvre d’une minorité. Il soutient que 90% des Tchadiens veulent savoir qui a tué le Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno. 99% des Tchadiens sont contre l’implantation d’une dynastie. 100% de la population tchadienne veut des élections libres et transparentes sans le président de transition comme candidat. Et donc les Tchadiens veulent d’un pouvoir civique, d’un président élu démocratiquement, a-t-il dit. Netoi-Allah Ringard poursuit que le Tchad est orphelin d'un président de la République depuis le 20 avril 2021. Pour lui depuis ce jour, le Tchad est entré dans un état de nature où les gros poissons avalent les petits poissons, les baobabs étouffent les petites plantes et lâche ce proverbe « dans la bagarre des éléphants les herbes et les arbustes en pâtissent. Les plus riches continuent à s'enrichir et les pauvres continuent à s'appauvrir et la paix a disparu au pays ».

 Le Président Ringard ajoute que dans ce contexte, le Tchad est plongé dans le feu du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest à cause de cette manie de vouloir instaurer une dynastie au Tchad. Et pousser l’envie jusqu’à publier des déclarations haineuses des hommes du pouvoir publiant des vidéos contre les sudistes en les qualifiant des « Kirdis » comme s’ils n'ont pas droit au pouvoir. Ces sorties n’ont qu’un but : gagner la confiance des autres nordistes et de certains sudistes pour confisquer le pouvoir dans une seule région, le BET malgré et qu'une très petite minorité en profite. Cette haine de certains Tchadiens contre d'autres a atteint son paroxysme et les Tchadiens en meurent. Il conclut, « aucune ethnie, aucune famille, aucune région n'a été épargnée par cette barbarie en dehors de celle au pouvoir ».

Noël Adoum

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays