samedi 4 février 2023

Le bras de fer entre les victimes de Hissein Habré continue

Jan 06, 2023

Un mois après l'Assemblée Générale de l'Association des Victimes des Crimes du Régime de Hissein Habré (AVCRHH) le 06 décembre dernier, le président de l'association Dam Pierre a animé une conférence de presse hier Jeudi 05 janvier à 10h dans le siège de l'association situé au quartier Chagoua dans la commune de 7ème arrondissement de la ville de N'Djamena. M. Dam Pierre dit porter plainte contre Clément Abaïfouta pour troubles à l'ordre public, escroquerie à outrance et malversation financière. De son côté Clément Abaïfouta ne reconnaît toujours pas ce nouveau bureau. Reportage.

La conférence de presse s'est tenue en présence des membres de l'AVCRHH et de plusieurs journalistes de différents médias. Pour le président de l'association Dam pierre, l'origine de ce grand schisme est due à la mauvaise gestion de l'ancien président de l’AVCRHH Clément Abaïfouta. Ce dernier avait organisé une Assemblée Générale extraordinaire accompagné de ses acolytes au CEFOD pour mettre le point, a-t-il déclaré. Dam Pierre affirme que l’huissier de justice a suspendu cette AG ce qui a poussé le président M. Clément Abaïfouta à poser un acte de rébellion contre l’huissier, a-t-il martelé. Le président affirme que la présence de l’huissier de justice et les membres de l'Union Africaine ont paniqué Clément et ses acolytes. Il ajoute ensuite que l'association a déposé une plainte contre ce dernier pour menaces envers les membres, violation du siège, trouble à l'ordre public, coups et blessures volontaires, malversation et escroquerie. Selon Dam Pierre, lors de la déclaration faite à l'Assemblée Générale au CEFOD, Clément Abaïfouta avait déclaré que « les autres sont des fausses victimes et les membres de l'autre camp sont des vraies victimes ». Il ajoute que les cartes d'adhésions des victimes sont faites à 5000 à Ndjamena et sont vendus à 10000 voire même 15000 FCFA en province par l'ancien président.

Le président Dam pierre affirme qu'ils sont des légalistes, des démocrates, des défenseurs des droits humains et que leur objectif est de défendre les intérêts de tous les victimes.

Contacté par la rédaction, le Président Clément Abaïfouta qui à travers cette Assemblée Générale organisée au CEFOD, a rappelé la cartographie des activités qu'ils avaient ensemble mené le rôle capital qu'ont joué les victimes. Il affirme que c'est dommage que cela puisse arriver au sein de l'association. Il ajoute que c'est un élan d'appétit de responsabilité et d'avidité d'argent qui est la vraie source de ce trouble entre les victimes. Il poursuit que la venue de la mission de l'union africaine est le résultat du travail qu'ils avaient mené aux côtés de leurs braves avocats dont il se réjouis en étant membre du conseil d'administration.

En ce qui concerne l'envoi d'un huissier par l'autre camp, M. Abaïfouta affirme qu'ils ont refusé de suivre ses injonctions et ils ont conduit les travaux jusqu'à l'élection du Bureau. Donc l’huissier n'a pas pu arrêter les travaux. Clément Abaïfouta reproche des dérives à l'autre camp et relève que tout ce qui est dit sur lui est non fondé.

 Noël Adoum

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays