samedi 4 février 2023

Festival Dary : l'Ennedi Ouest présente ses merveilles

Jan 04, 2023

Après la province du Mandoul, c'est au tour de l'Ennedi Ouest de présenter ses différentes œuvres artistiques et culinaires ce 4 janvier au palais des Arts et de la Culture. Reportage.

Le festival Dary continue de marquer les esprits par ses couleurs culturelles diverses et variées. La province de l'Ennedi Ouest est à l'honneur ce mercredi. Des objets traditionnels et alimentaires sont exposés. Selon la responsable du stand de cette province, Gourdé Djaon, c’est un héritage historique de nos aïeux qui nous sont légués. Pour Madame Gourdé, le peuple de l'Ennedi Ouest est à la fois éleveur et nomade, « comparativement aux autres qui sont sédentaires, la population de l'Ennedi Ouest est un peuple à grande partie nomade, éleveur et dispose d'une mode de vie particulier », a-t-elle expliqué. Elle affirme que l'habitation est provisoire et faite à base du bambou, en langue gorane «za'a» et des nattes à base du rônier et du dattier. « Les habitations sont en forme de tente, elles peuvent être dépliées à tout moment », a-t-elle dit. En plus de la construction de cette habitation, elle explique qu'il y a une phase d'embellissement. « Nous mettons des objets en cuire de chameau communément appelés « Onougou, onouga, mala-mala etc.. », on accroche des tasses aussi, le tout donne une sensation paradisiaque pour notre habitation ». L’Ennedi est aussi connu pour son amour pour l'élevage de dromadaire, le peuple de l'Ennedi Ouest à un traitement spécial pour le dromadaire, dit-elle. « Au-delà d'un simple animal, le dromadaire est un moyen de déplacement », précise-t-elle. Toujours selon elle, une chaise en bois embellie en cuire appelée en langue gourane « tirké » est fabriquée pour le confort de l'éleveur lors des longs voyages, dit-elle.

Après les objets artisanaux, la présentatrice explique les produits locaux de l'Ennedi Ouest. Mme Gourdé a d'abord montré le sel rouge réputé dans la zone. Il est appelé « Gliné marou » en langue locale, dit-elle. Ensuite, elle a présenté le thé ancestral, « le baki », « avant l'arrivée en masse du thé que nous consommons aujourd'hui, nos grands-parents utilisaient le baki sous forme de thé », explique Mme Gourdé. Les merveilles de l'Ennedi Ouest ne s'arrête pas là. Elle nous fait découvrir le cosmétique de cette province, « à partir des plantes du désert nous extrayons du « chébé » et mélangeons avec de l'huile de dromadaire pour en faire un produit enrichissant pour la fertilisation des cheveux des filles, ce qui le rend belle et charmante », a-t-elle confié. Elle ajoute, « pour parfumer nos tentes, on utilise la gomme arabique et l'écorce d'un arbre appelé « Digui ». Le tout on met au feu dans une tasse ou calebasse en argile. La fumée qui dégage parfum la tente, le lit et tout ce qui s'y trouve à l'intérieur », explique-t-elle.

Abderamane Moussa Amadaye

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays