samedi 4 février 2023

Festival Dary : Le Logone Oriental présente sa gastronomie

Déc 26, 2022

Ouvert le week-end dernier, le festival Dary continu. Ce lundi 26 décembre, la province du Logone Oriental est à l'honneur. Des produits locaux pour la consommation et des cosmétiques sont exposés au public. Ialtchad Presse était sur place. Reportage.

Il est 11h passé au palais des arts et de la culture où se tient le grand festival Dary, une rencontre où s’exprime la diversité de la culture tchadienne. À la cour du village de ce festival, des danses et de la musique traditionnelle rythment l'ambiance. Au stand de Logone Oriental, des visiteurs se bousculent pour la découverte des merveilles de cette province.

Au menu, plusieurs produits locaux. Mbaiadjim Begtar, guide de ce stand provincial explique qu'il dispose de plusieurs produits, notamment pour la consommation, le cosmétique ou encore les herbes médicinales. Pour le cosmétique, il explique, «nous avons des savons fabriqués à base de l'huile de karité au kaolin à la couleur blanchâtre et celles pétries au moringa de couleurs vertes ». Il poursuit, « nous disposons également de beurre de karité pour les cheveux. Tous ces produits sont fabriqués localement dans la province » dit-il.

Au sujet des produits médicinaux, M. Mbaiadjim a présenté un sirop contre la toux. Il affirme que ce produit est fait à base de 4 plantes botaniques de la région. « Il est très efficace contre la toux, sèche ou provoquée par le rhume, trois cuillères par jour, jusqu'à 72h. Le patient pourra recouvrer la santé », dit-il. L'exposition des produits locaux ne finit pas là. Le guide présente des confitures faites à base de papaye ou encore de la mangue bien emballée. Il affirme que ces produits sont fabriqués localement. En plus des confitures, du jus naturel de citron a été aussi exposé. Pour le guide de la province, «ce jus peut se conserver 3 à 4 mois».

Dossier culinaire, la province a présenté la mythique sauce longue communément appelée « Ngeum ». Mbaitokodji Belizaire assistant-cuisinier affirme que cette saveur vient du pays Ngambaye. « Il est fait principalement en deux phases », dit-il. Selon lui, la première phase consiste à faire la cuisson d'une sauce salée à base d'oignon, du poisson fumé, « une fois fait, on expose le plat pour que cette composition se refroidisse à 100% », a-t-il confié. Après la première phase, vient la seconde, la plus importante. M. Belizaire relève dit qu'il faut tremper des écorces du « guem » dans l'eau puis les frotter pour avoir un jus gluant et mélanger. Une fois cette phase terminée, la cuisinière procédera au mélange des ingrédients avec le jus obtenu des écorces. Selon la tradition Ngambaye, seules les filles mineures, non pubères ou n’ayant pas vu leurs menstruations sont autorisées à le cuisiner, dit l'assistant de la cuisinière. Il ajoute, «si une femme qui a vu ses règles cuisine cette sauce, une personne initiée vomira le repas ».

Le festival Dary se poursuit jusqu'au 21 janvier 2023, plusieurs activités culturelles et artistiques sont au rendez-vous.

Abderamane Moussa Amadaye

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays