samedi 4 février 2023

Conférence sur la rentrée des femmes ministres et parlementaires

Déc 20, 2022

Le Réseau des Femmes africaines ministres et Parlementaires (REFAMP) du Tchad ont organisé ce lundi 19 décembre une conférence sur la rentrée solennelle des femmes ministres et parlementaires dans un grand hôtel de la capitale tchadienne, N’Djamena. Des femmes venues de différents coins et recoins de la ville de N'Djamena ont pris part à cette conférence. La cérémonie était lancée en présence de la ministre de Genre et de la Solidarité Nationale Mme Amina Priscille Longoh. Reportage.

La rencontre a réuni plusieurs femmes avec pour objectif d’outiller les femmes à assurer leur rentrée solennelle au REFAMP. Elles se réjouissent de cette conférence qui leur permet de développer la politique féminine dans les institutions de l'État. Selon Mme Achta Saleh Damane, au Tchad, le réseau des femmes ministres et Parlementaires a été créé en 1999. Cette conférence est dédiée aux femmes ministres et conseillères. Depuis il y avait eu un certain nombre des femmes nommées ministres et conseillères, pour leur donner des informations sur les instruments juridiques nationaux et internationaux principalement pour les nouvelles parlementaires et les nouvelles ministres pour qu'elles puissent défendre valablement les textes et des lois qui les concernent, car le réseau est là pour elles. Elle affirme que les femmes sont bien organisées dans cette période.

Pour la ministre de genre, Amina Pricille Longoh, ministre de Genre, la femme tchadienne a assuré un franc leadership. A la deuxième phase de la transition, il est nécessaire pour les femmes ministres parlementaires de faire l'internalisation des instruments internationaux et nationaux afin d'en tirer le meilleur profit au bénéfice de toutes les femmes tchadiennes. Les rôles des réseaux africains et parlementaires section du Tchad est de mesurer l'importance de la responsabilité qui incombe les femmes en tant que membre de ce réseau qui n'est pas un réseau ordinaire, mais un réseau au service de la population. Il réunit uniquement les femmes qui ont le pouvoir de décision, celles qui sont au parlement et au gouvernement afin de mutualiser les travaux et de choisir le message afin de mieux contextualiser. Aujourd'hui à travers ce dynamisme, les femmes se trouvent au Conseil National de Transition (CNT), les femmes doivent aller de 50 à 60%. La ministre du Genre pense que c'est aussi l'un des objectifs de cette conférence. Elle affirme que les politiques publiques et les partenaires sont au côté des femmes pour organiser l'assemblée générale du réseau. Les femmes ont contribué à la promotion et à l'émancipation de la femme tchadienne. Dans son allocution, Mme Amina Priscille Longoh a rendu hommage aux femmes tchadiennes, dont l'ex-première dame Hinda Deby Itno qui a laissé des emprunts positifs sur la femme tchadienne. Elle appelle les femmes à être solidaires et s'unir.

Noël Adoum

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays