samedi 4 février 2023

La CASCIDHO célèbre les Droit de l’Homme

Déc 11, 2022

La Coordination des Associations de la Société Civile et de Défense des Droits de l'Homme a commémoré ce samedi 10 décembre à 9h 00 la cérémonie commémorative du 23ème Édition de la journée Internationale des Droits de l'Homme et le 74ème anniversaire de Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (DUDH) sous le thème « Dignité, Liberté et Justice pour tous » dans la salle de conférence à Novotel la tchadienne situé dans le 1er arrondissement de la ville de N'Djamena. Reportage.

La commémoration de la 23ème édition de la journée Internationale des Droits de l'Homme, s'est passé dans une salle remplie des invités et des journalistes. Pour Mahamat Digadimbaye, coordonnateur de CASCIDHO, le thème « Dignité, Liberté et Justice pour tous » interpelle les États au respect strict des valeurs universelles des Droits de l'Homme. Ce sont des principes fondamentaux, inviolable pour tout peuple qui aspire à la paix, à la démocratie et au bien-être social. Il poursuit que toute politique ou toute gouvernance qui conteste les valeurs des droits humains est d'avance vouée à l'échec. Car de nos jours les droits de l'homme sont irréversibles et s'imposent à tous a-t-il dit. Il fait le constate que la paix au monde est menacée, les droits de l'homme sont bafoués, les libertés fondamentales et les démocraties sont complètement en périls, les peuples sont soumis à des pauvretés et à des injustices sociales, les défenseurs des droits de l'homme et les journalistes sont menacés et persécutés, les droits fondamentaux des femmes et des filles ne sont pas respectés, les groupes vulnérables sont souvent laissés à leur triste sort. Il qualifie cela comme un bilan très triste et regrettable. En tant que défenseur des droits humains, il appelle à un monde plus humain et respectueux des droits humains.

M.Mahamat Digadimbaye n'a pas laissé de côté la situation qu'à traverser le Tchad en 2022. Pour lui, c'est une année préoccupante en matière des droits de l'homme. Il relève au Tchad : des nombreux conflits intercommunautaires, les évènements de 20 octobre et les pertes en vies humaines et matérielles, la montée en puissance sur les réseaux sociaux des campagnes de haine et de division ethnique et confessionnelle. Il appelle les tchadiens à prendre leurs responsabilités pour tourner ces pages tristes et sombres de l'histoire tumultueuse du Tchad pour qu'il n'y est plus jamais cela. Il interpelle les tchadiens à promouvoir et respecter les valeurs des Droits de l'Homme, lutter contre l'impunité, imposé la justice pour tous afin d'instaurer l'autorité de l'État. Enfin, le coordonnateur a rendu hommage à tous les défenseurs des Droits Humains qui se battent chaque jour au quotidien pour la défense et le respect des Droits de l'Homme souvent au péril de leur liberté et de leur vie.

Noël Adoum

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays