samedi 4 février 2023

Le grand schisme s'installe au sein de l’association des victimes de Habré

Déc 11, 2022

Une partie de membres l’Association des Victimes du Régime de Hissein Habré (AVCRHH) dirigé par M. Clément Abaïfouta a animé une conférence de presse ce samedi 08 décembre à 15h dans la salle de conférence de la radio FM Liberté situé au quartier Chagoua. Abaïfouta Clément qualifie le nouveau de bureau de mascarade. Reportage.

La guéguerre entre les représentants des victimes de Hissein Habré bat son plein. Un schisme s'est installé entre les membres de l'AVCRHH. Les uns disent avoir éjecté leur président dans leur point de presse hier, les autres connaissent toujours le statut de leur président M. Clément Abaïfouta comme leur représentant. M. Clément Abaïfouta affirme, pendant que le mécanisme pour les indemnisations s'apprête à s'installer dans le mois qui arrive, la crise vient de s'installer au sein du bureau national de l'AVCRHH. M. Clément Abaïfouta dit avoir sacrifié toute sa vie, son parcours universitaire et sa famille pour de nombreux voyages afin de plaider le sort des victimes. Il ajoute, « qu'il n'est pas en train de labourer le tarot de sa mère ni dans un champ de fonio ou encore du riz ». Pour lui, le sérieux mobile du retour curieux des anciens membres du bureau qui « ont quitté la pirogue et revenu 10 ans après pour se prévaloir être des victimes ou des responsables » est tout sauf sain.  M. Abaïfouta qualifie leur retour après plusieurs années d'absences comme un manque de foi, manque d'objectivité et manque de sincérité parce que les victimes sont censées lire et gérer les douleurs qui les rongent depuis 30 ans. Dans cette association, il ne regarde pas les fibres ethniques mais plutôt l'aspect national de tout couleur car tout le monde est victime frères et sœurs. Il ajoute que ses anciens camarades courent après le besoin du ventre. Pour lui, l'autre côté l'accuse d'avoir détourné l'argent de l'association, alors qu'il avait déposé cette somme dans un compte bancaire notamment à l'ecobank dont il faut au moins trois (3) signataires pour retirer l'argent. L'invitation envoyée à la veille par les membres pour qu'il vienne à l'Assemblée Générale est considérée pour lui comme une insulte. Car il ne voulait pas cautionner une mascarade.

Pour Clément Abaïfouta, l'Assemblée Générale organisée par ses individus est comme vide. Il a déclaré avoir laisser l'une de ses clés pour la vice-présidente de l'association alors qu'il était occupé. Cette dernière interpelle les autres pour leur dire « il a déjà cédé la clé car il ne peut plus travailler ». M. Clément Abaïfouta a clôturé cette conférence par la suspension des nouveaux membres qui ont créé leur bureau à part suite au 3ème congrès de l'Association des Victimes de Crime du Régime de Hissein Habré alors qu'aucun statut ne leur permet d'organiser cette Assemblée Générale.

Noël Adoum

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays