mardi 29 novembre 2022

Les 104 nouveaux membres cooptés du CNT sont installés

Nov 14, 2022

Ce lundi 14 novembre a eu lieu, la cérémonie d'installation des 104 membres additifs de Conseil National de Transition (CNT) par le président de CNT Haroun Kabadi à l'hémicycle du palais de la démocratie au quartier Gassi dans la commune de 7e arrondissement de la capitale tchadienne, N'Djamena. Reportage.

Contrairement à l'heure prévue qui était à 10h, la séance a débuté avec un retard de 44 minutes. Au début de la cérémonie, une dispute a opposé les membres de sécurité aux journalistes de différents médias présents pour la couverture médiatique. La sécurité leur demande de libérer le couloir qui leur a été réservé et de rejoindre le balcon. Refus catégorique des journalistes qui a provoqué une légère tension.

Au commencement, le Président de CNT, Haroun Kabadi a évoqué l'ordre du jour de la séance en deux parties. D'abord la présentation des nouveaux conseillers nommés et ensuite l'adoption de la commission ad hoc. Ensuite, M. Kabadi a rappelé aux conseillers nationaux que le Tchad vient de tourner une nouvelle page de son histoire politique, il a profité pour féliciter les nouveaux conseillers nationaux nommés tout en ajoutant les principales règles de conduite à tenir dans leurs fonctions régaliennes. Il affirme que «vous êtes les conseillers nationaux du Tchad. Vous n’êtes pas les conseillers nationaux de vos provinces, départements, villages ou ferricks. Vous êtes là pour servir notre pays le Tchad» déclare-t-il. Selon lui, les conseillers nationaux doivent s’inscrire dans les différentes commissions qui serviront d'attache de transmission entre l’administration et eux pour faciliter le travail.

Dans la foulée, le conseiller de la transition Takilal Ndolassem Hilaire a profité de cette occasion pour évoquer les cas particuliers des politico-militaires logés dans des hôtels. Il déclare, « nous sommes 45 politico-militaires au CNT. Nous n'avons pas de voiture et on nous demande de quitter l'hôtel dans 20 jours. A notre âge, avec  nos femmes et nos enfants, on ne peut aller vivre en famille. C'est une honte pour le CNT », a-t-il lâché. Sans retenue, le Président du CNT Haroun Kabadi rétorque, «ce n'est pas le CNT qui t'a emmené, c'est le gouvernement. Adresse-toi à lui», a-t-il déclaré.

Le président du CNT a demandé la relecture du projet de résolution portant création d’une commission ad hoc chargée de la révision du Règlement intérieur. Les conseillers nationaux ont approuvé le projet avec succès accompagné de tonnerre d'applaudissements après des observations.

Noël Adoum

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays