mercredi 7 décembre 2022

Formation des Agents enquêteurs sur la nutrition

Oct 29, 2022

Le ministre de la santé en partenariat avec L’UNICEF, le PAM (Programme alimentaire mondial) et OMS ( Organisation mondiale de la santé) organisent depuis vendredi 28 octobre 2022 une formation aux agents enquêteurs pour la collecte des données sur la nutrition à l’école nationale des agents sanitaires et sociaux. Reportage.

Ils sont au total 280 enquêteurs répartis dans 5 salles avec des formateurs qualifiés. Cette formation qui va durer 6 jours est répartie comme suit : 3 jours de théorie, 2 jours de pratique et une journée pour le texte pilote ou les enquêteurs iront texter les outils de collecte des données sur le terrain.

Mahamat Garba Issa, chef de service à direction de la nutrition et de technologie du ministère de la santé dit que cette formation s’inscrit dans le cadre de l’évaluation de la situation nutritionnelle par la technologie SMART, elle permet d’apprécier la situation nutritionnelle des enfants de 0 à 59 mois et des femmes en âge de procréer de 15 à 49 ans. Elle permet aussi d’estimer le taux de morbidité dans la population en général el les enfants de moins de 5 ans . Cette formation fait aussi partie de la « méthodologie smart » qui est une méthodologie simplifiée standardisée, qui permet d’évaluer  la situation nutritionnelle des enfants de 0 à 5ans.

Il ajoute que cette formation est organisée pour évaluer la prévalence de la malnutrition aigüe chez les enfants de 6 à 59 mois, de la malnutrition chronique chez les enfants de 0 à 59 mois et de l’insuffisance pondérale et d’autres  indicateurs en lien avec l’état  nutritionnel d’un enfant par exemple les pratiques d’alimentation  et d’hygiène. « Les maladies morbides, la diarrhée, la fièvre et il y a aussi les infections respiratoires », explique-t-il. Des indicateurs à collecter par l’équipe  sur le terrain.

Pour lui la nutrition se définit comme un déséquilibre alimentaire entre l’apport  et le besoin de l’organisme d’un enfant ou d’une personne âge. « Lorsque le corps a besoin d’une  quantité d’un nutriment  et n’arrive  pas à avoir ces besoins, il y aura un déficit d’un ou de plusieurs nutriments dans le corps », explique-t-il. Il ajoute qu’à  ce déficit d’autres maladies vont se déclencher et l’enfant va commencer à perdre du poids. Et va tomber dans la malnutrition. Il aura alors des pieds gonflés, des joues gonflées et des côtes visibles, souligne-t-il.

M. Mahamat Garba ajoute que les résultats issus de cette enquête vont permettre au gouvernement et à ses partenaires de prendre des décisions en matière de la nutrition. De planifier des interventions à travers la mise en place des programmes stratégique afin d’améliorer la situation nutritionnelle de la population en générale des enfants et des femmes en particulier. « Avec la crise alimentaire et la situation de l’inondation décrétée par le gouvernement, il est important d’évaluer la situation pour intervenir », conclut-il-il.

Notons qu’après cette formation, les 280 enquêteurs  seront évalués et les meilleurs d’entre  eux seront retenus pour mener les enquêtes dans les 23 régions du Tchad.

Haoua Adoum Ibeth

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays