mardi 29 novembre 2022

Passation de service, Annadif reprend la main au MAE

Oct 19, 2022

Ce mercredi 19 octobre a lieu la passation de service au ministère des Affaires étrangères et à l'intégration africaine entre la secrétaire d'État sortante et le ministre d'État entrant dans la salle de réunion du ministère. Awatif Al Tidjani Koiboro passe le relais à Mahamat Saleh Annadif. Reportage.

Après le ministère de l'Éducation nationale, de la Fonction publique, de la Jeunesse et des Sports, c'est le tour du ministère des Affaires étrangères et de l'intégration africaine l'un de plus important ministère. C'est dans une salle bondée de monde, parents, amis et connaissances que la cérémonie a commencé par trois interventions. Pour Awatif Al Tidjani Koiboro après avoir fait quelques mois à la tête de ce département, nous avons quelques réalisations et signatures des conventions dans l'intérêt de la République. Selon elle, nous ne pouvons pas faire un bilan, mais nous trouvons de positif la charge qui nous a été confiée, nous laissons les autres jugés. Mme Housna Kassiré le défi est énorme et les attentes dans cette période de transition phase 2 qui a été soldé par le dialogue national inclusif et souverain qui a un cahier de charge et des résolutions fortes à réaliser enfin elle demande le concours des uns et des autres pour l'accomplissement de sa mission.

Ensuite, c’est le ministre d'État, Mahamat Saleh Annadif d'après avoir remercié la secrétaire d'État sortante il indique qu'il y a 20 ans nous étions à la tête de ce département depuis lors le monde a changé, les relations internationales ont beaucoup évolué et surtout le multilatéralisme est bousculé de tout côté.

Selon lui de nouvelles perspectives se dessinent à l'horizon avec autant des défis en termes de diplomatie, il demande l'implication de tous pour réussir cette exaltante mission au service du Tchad notre pays. Il dit prenons en compte nos acquis, nos nombreux points forts pour nous pencher sereinement et urgemment afin de décrypter nos erreurs, nos faiblesses, les corriger et les adapter dans une diplomatie des enjeux de l'ère. Il poursuit en affirmant que notre pays entre dans un virage dont il est indispensable que notre diplomatie soit à la hauteur des défis qui jalonnent sa route. Pour ce faire il faut une diplomatie d'engagement au service de la paix, de la stabilité du Tchad, une diplomatie soucieuse de l'intérêt du Tchad, une telle diplomatie exige de nous de la pertinence, de la cohérence dans nos priorités, dans nos initiatives et nos actions.

Ousmane Bello Daoudou

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays