mercredi 7 décembre 2022

« Al Habbo a pris en otage le PLD », selon des militants

Oct 15, 2022

Lors d’un point de presse animé samedi 15 octobre à la maison des médias du Tchad, quelques militants et sympathisants de l'un des anciens partis de l'opposition, du disparu Pr Ibni Oumar Mahamat Saleh, le Parti pour la Liberté et le Développement (PLD) ont tenu a exprimé leur ras-le-bol vis-à-vis de l'exécutif du parti tout en appelant à la tenue d'un Congrès Extraordinaire afin de décider de l'avenir politique du parti. Reportage.

C’est en présence de plus d'une cinquantaine des militants du PLD et des médias locaux que le point de presse a été animé par l'ancien membre du bureau, chargé de la jeunesse, M. Adam Mahamat accompagné de quelques autres personnes parmi lesquelles Hicham Ibni Oumar, fils de Pr Ibni. Pour M. Adoum Mahamat, cela fait bientôt deux ans que les militants de base du PLD ainsi que certains membres du comité exécutif et du conseil politique interpellent leur chef sur la situation et la gestion individuelle du Parti. Il souligne que depuis 2020, plusieurs alertes ont été faites dans ce sens, mais elles sont restées sans suite. Il relève que le Secrétaire Général, M. Mahamat Ahmat Alhabo n'a jamais accepté les critiques internes et sanctionne tous ceux qui le rappellent à l'ordre.

C’est pourquoi disent les militants, ils ont fait une lecture de la situation lors de la première phase de transition et le début de la seconde. Pour eux, il y a un manque d'implication dans les prises de décisions lors du DNIS. « Nous nous retrouvons donc avec un Parti qui agit par l'entremise d'une seule personne et non de manière collective et concertée » affirme M. Adam Mahamat. Il estime que rien n'est planifié dans l'intérêt du PLD, « tout est fait pour satisfaire les desiderata d'une personne ». Pour lui, ce point de presse vise à demander solennellement à l'exécutif du PLD de prendre les mesures suivantes pour renforcer la visibilité et fixer les objectifs lors de cette seconde phase de la transition.

Pour les militants et sympathisants, il est impératif d'organiser la commémoration de l'anniversaire de la disparition du Pr Ibni Oumar Mahamat Saleh, d'arrêter la particularisation et l'individualisation du parti, la convocation d'un Congrès Extraordinaire conformément aux articles 16 du Règlement intérieur pour fixer l'avenir du parti etc. Pour eux, le temps de la récréation est terminé. « Nous retirerons la tenue d'un Congrès Extraordinaire pour permettre inexorablement à notre parti de se renforcer, de définir des objectifs clairs et transparents...en vue des échanges prochains », a conclu M. Adam Mahamat.

Abderamane Moussa Amadaye

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays